LA VOYAGEUSE TEAM

La solitude pendant les fêtes

article-photo-380
profile-photo-22149

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Vous aimez cet article ? Partagez le :

Les fêtes de fin d’année, enfin ! On les attend avec impatience chaque année : les décorations de Noël dans les villes, dans nos maisons, les petites balades aux marchés de Noël, les raclettes, les sports d’hiver… Et puis surtout, les réunions de famille, ça fait tellement du bien de se retrouver tous ensemble pour les fêtes ! 
Mais ce n’est pas le cas de tout le monde : la solitude, c’est aussi une émotion qui habite de nombreuses personnes pendant les fêtes.  

<h2>L’habitude de la solitude pendant les fêtes</h2>
femme-triste-a-noël.png
On peut aussi ressentir de la nostalgie, on se rappelle à quel point les fêtes de fin d’année deviennent différentes. Alors qu’en est-il de celles et ceux qui la vivent chaque année ? Et celles et ceux qui la découvrent après la perte d’un être cher, d’une séparation, d’un déménagement ? Je vais vous le dire : on fait comme si de rien n’était, au début, ça brise le cœur mais on se dit que c’est à nous de nous adapter, l’être humain est fait pour s’adapter après tout, pas vrai ? Et peu à peu, ça en devient même une habitude. Une habitude que l’on garde secrète, discrète, dont on évite de parler même avec ses ami(e)s les plus proches. 

<h2>La face cachée des réseaux sociaux</h2>
Les réseaux sociaux ont parfois tendance à amplifier cette solitude. Autant le reste de l’année, on peut se sentir proches de certaines personnes avec qui l’on garde contact, mais au moment des fêtes, on revient vite à la réalité. On ouvre ses réseaux et on prend le bonheur de tous ces gens en pleine figure, boum ! Les plus courageux passeront les photos les unes après les autres, en leur souhaitant plein de belles choses, et les autres fermeront leur téléphone ou leur ordinateur et iront se coucher en attendant que ça passe. 

Aujourd’hui, j’aimerais vous dire qu’il n’existe pas de tabou à la solitude et qu’il n’existe pas non plus de stéréotype de la personne seule pendant les fêtes : une maman en pleine séparation, un homme qui vient de perdre son être le plus cher, une femme d’affaire qui n’a pas le temps de se construire des relations, un agriculteur qui n’a pas le temps de prendre un peu de répit et de faire des rencontres, une jeune étudiante qui travaille pour pouvoir vivre et étudier… 
homme-triste-a-noël.png

<h2>Osez en parler</h2>
Vous n’êtes pas seule. Osez en parler, que ce soit à vos ami(e)s proches, à vos collègues, à votre club de lecture, à l’association où vous êtes bénévole, à votre professeur de musique… En parler, c’est déjà un pas vers l’acceptation de cette solitude et cela vous ouvrira peut-être la porte vers un moment à partager avec eux. 
C’est ce qu’a fait une de nos hébergeuses, qui a montré à Christina (la fondatrice) et à toute l’équipe que La Voyageuse ne touche pas seulement à l’émancipation des femmes, mais également à d’autres sujets sensibles comme celui de la solitude. 

Chère Christina,
Je crois que l'un des points communs de nombre de voyageuses et d'hébergeuses, est souvent la solitude. J'imaginais donc, en prévision des fêtes de Noël et du Nouvel An, la possibilité, pour les femmes séparées, ou veuves, ou peu importe la raison, mais seules, de pouvoir se recevoir en ces périodes difficiles. Ces fêtes sont souvent un déchirement et accentuent le sentiment de solitude, et j'irais même jusqu'à dire qu'il y a la double peine, parce que c'est tabou, "ça ne le fait pas", et du coup, souvent, on n'en parle pas.
Alors, pourquoi ne pas imaginer une solution, [...] se retrouver entre hébergeuses/voyageuses, lors de ces fêtes, pour alléger ce poids, que beaucoup feignent d'ignorer...

<h2>Une initiative contre la solitude pendant les fêtes</h2>
Pourquoi La Voyageuse devrait-elle s'arrêter seulement aux rencontres lors de vos voyages solo ? Après la réception de ce mail, Christina a décidé de mettre en relation les femmes seules et qui le désirent pour les fêtes. Son souhait est de pouvoir transformer une période de solitude et d’anxiété en des moments de joie, de partage et de rencontres authentiques, et vous pourrez peut-être même tester les 7 idées de recettes faciles pour voyager au Nouvel An et nous en dire des nouvelles !

Si vous le souhaitez, et si vous faites partie de nos hébergeuses ou voyageuses, vous pouvez y participer en remplissant ce formulaire.

Toute l’équipe est fière d’essayer de briser cette solitude qui fait mal, qui est subie. En effet, nous encourageons la solitude choisie, celle qui fait du bien, qui émancipe, qui donne du courage, de la force, qui nous permet de mieux nous connaître nous-mêmes. Lors d'un voyage solo, on est seules, mais pas vraiment. En fait, on passe la journée à échanger des sourires, des conversations avec des locaux et lorsque l’on rentre le soir, on sait que l’on rejoint une hébergeuse de confiance avec qui on va pouvoir passer un moment chaleureux et plein d’humanisme. 
La solitude subie, c’est celle qui fait mal, qui est là malgré nous. Celle-ci, nombre de nos hébergeuses et voyageuses ont réussi à la combattre en ayant le courage de s’ouvrir au voyage solo ou à la rencontre de nouvelles relations humaines. Pour ça, bravo à vous, vous êtes l’inspiration de toutes les femmes qui hésitent aujourd’hui et qui franchiront le pas demain. 

MODE DE VIE| ALERTE LOCALE| PORTRAIT & RENCONTRES
Vous aimez cet article ? Partagez le :

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog