DESTINATION

A la découverte de Pipa

article-photo-426
profile-photo-18070

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Vous aimez cet article ? Partagez le :

Et si on partait à Pipa?

Cet ancien village de pêcheurs devenu un peu bohème se situe à environ 6h de route de la Villa. Une route pas très intéressante qui vous amène jusqu'aux abords de Natal, capitale de l'état du Rio Grande do Norte pour ensuite traverser "une campagne" brésilienne, en passant par de petits villages aux maisons colorées (mais aussi avec beaucoup de dos d'ânes).

L'arrivée à Pipa se fait via Tibau do Sul, village entre mer et lagon, paradis des surfers.



On y déjeune sur la plage en dégustant une caipirihna bien fraîche et on attend le coucher de soleil juste fantastique sur le lagon.



Avant d'arriver enfin à destination, arrêt sur les très belles falaises de la plage de Cacimbinhas pour admirer le paysage et l'océan.



Et nous voilà donc arrivé à Pipa. Ici rien de plat, des pavés, des rues qui montent et descendent, qui serpentent. Pousadas (hôtels typiquement brésiliens), bars, restaurants et boutiques occupent l'espace. On s'y balade en toute sécurité de jour (attention il fait vite chaud) comme de nuit.



La plage est le lieu de rendez-vous des surfers mais aussi un endroit ou boire un verre en admirant le coucher de soleil. Il y a plusieurs plages à Pipa, dont celle du centre facilement accessible.



La Praia do Amor, elle aussi accessible à pied depuis le centre, se trouve en contrebas de magnifiques falaises ocres. Comme pour d'autres plages de Pipa, elle est accessible via un grand escalier.



Mais le clou du spectacle reste la Praia dos Golfinos, accessible uniquement à marée basse par la plage du Centro. Elle porte bien son nom puisque vous êtes quasi assurés d'y rencontrer des dauphins en liberté. On peut aussi y aller en bateau (compter 60 reals par personne).



Mais se balader dans les rues de Pipa c'est aussi ouvrir les yeux sur des artistes. Le street art y est très répandu et se veut impliqué dans la lutte contre la pollution comme les oeuvres qui ornent la ville de l'artiste Rafa Santos.



On se promène, on s'arrête devant l'église qui n'échappe pas aux coutumes du Brésil, elle est toute en couleur. Le village est fleuri, vert et coloré.



Si vous voulez vous échapper le temps d'une journée, prenez le bac à Sibauma et filez jusque Barra de Cunhau.



Et profitez des hamacs, cocktails et de la baignade sur la très jolie plage de Restinga de l'autre côté du fleuve, un vrai moment de détente assuré.



Voilà la fin de quelques jours à Pipa, encore une belle découverte de ce merveilleux Nordeste du Brésil.

IMG_3469.JPEG

VOYAGE
Vous aimez cet article ? Partagez le :

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog