COVID-19 : Annonce importante, en savoir plus
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
INSPIRATION

7 idées de recettes faciles pour voyager au Nouvel An

article-photo-282
profile-photo-18943

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Vous aimez cet article ? Partagez le :

Les assiettes sont comme des hublots. 

Elles reflètent tout un monde, qui diffère selon les couleurs, les reliefs, les textures qu’on a sous les yeux.

Une assiette, c’est cet aperçu qu’on a d’une destination lointaine. Un morceau de paysage contrasté, authentique, original. Les saveurs des aliments, les épices, les sauces sont autant de fenêtres vers des contrées lointaines et dépaysantes. 

Bon, je pense que vous l’aurez compris : j’adore manger.

Manger, pour moi, c’est effectivement une réelle évasion voyage loin de chez soi tout en étant tranquillement installé dans sa cuisine.

Alors, à l’aube de la nouvelle année, pourquoi ne pas offrir à vos invités une escapade à l’autre bout du monde en leur préparant un repas unique ?

Je vous propose d’embarquer avec moi pour un tour du monde gustatif : je suis sûre que toutes nos escales vous donneront de bonnes idées de recettes pour célébrer la nouvelle année.

Si vous préférez voyager solo, j’ai la solution qu’il vous faut.

Devenez une voyageuse solo (3).png

C’est parti ; notre avion est paré au décollage, destination : 7 idées de recettes faciles pour voyager au Nouvel An.


<h2>Première escale : idée de recette à la japonaise</h2>
Nous approchons des côtes nippones, mais avant, que diriez-vous d’un petit apéritif ? 

Alors non, je ne parle pas d’un verre de saké : ce mot est souvent utilisé à tort, puisqu’il s’agit de la traduction du mot “alcool”. Rien à voir avec ce qu’on peut imaginer quand on parle de saké, donc. 

Non, je comptais plutôt vous proposer de l’umeshu.

Il s’agit d’un alcool de prune, obtenu par macération du fruit dans une immense bouteille contenant du sucre.

Entre 8° et 15°, vous pouvez le déguster avec quelques glaçons, ou coupé avec de l’eau gazeuse. 

Une chance que ce délice se trouve dans la plupart des boutiques asiatiques !

Idée de recette : le “Osechi Ryori”
Ensemble de plats japonais sur une grande table.jpg
Il s’agit d’une recette typique pour le nouvel an, ou plus exactement, d’un ensemble de plats qui sont préparés spécialement pour célébrer la nouvelle année.

On y trouve notamment un plat de haricots noirs sucrés, des châtaignes cuites, des racines de lotus...

D’ailleurs, si vous n’êtes pas trop convaincue par les haricots sucrés, je peux vous assurer qu’il s’agit d’un incontournable. Pour y avoir goûté lors de mon voyage au Japon, je ne peux que vous recommander de tester cette saveur particulière.

Ce qui est intéressant avec le Osechi Ryori, c’est le fait que chaque plat ait un symbole bien précis pour commencer la nouvelle année sous les meilleurs augures.

Les haricots par exemple représentent la bonne santé et le dur labeur accompli. Les châtaignes, parce qu’elles sont dorées, symbolisent la richesse que l’on désire avoir. Quant aux racines de lotus, elles sont pleines de trous (un peu comme l’emmental…) et permettent ainsi de regarder vers le futur. 

Peut-être y verrez-vous les surprises qui vous attendent… Personnellement, c’est ce que j’aimerais apercevoir pour mieux anticiper les imprévus quand je pars globe trotter.

Je ne vous ai cité que 3 plats emblématiques : maintenant, imaginez une tablée avec 15 plats différents de la sorte… De quoi commencer la nouvelle année sous le signe de la fortune (ou d’un ventre bien rempli !)


<h2>Deuxième escale : le Mexique</h2>
Je sais, on aurait bien envie de goûter à ces saveurs japonaises mais ce n’est que le début de notre escapade gourmande.

Nous voilà déjà aux abords du Mexique et cette fois-ci, je vous propose un apéritif encore plus doux : que diriez-vous d’un bon cidre chaud

Une boisson typique du Nouvel An mexicain pour vous réchauffer sous le souffle de l’hiver. Quoique, franchement, si je pouvais troquer nos températures hivernales contre celles du Mexique, je ne serais pas contre...

Mince, vous commencez à sentir les effets de l’alcool ? Que diriez-vous de vous reposer chez une hébergeuse de confiance pour reprendre des forces en toute sécurité ?

Rencontrez nos hébergeuses solidaires.png

Idée de recette : le “Bacalao”
Bacalao mexicain dans une grande assiette.jpg
La tradition du Bacalao du Nouvel An remonte à bien des époques, puisqu’elle trouve son origine au Portugal il y a de cela des siècles. 

Cette recette a ensuite été exportée dans bien des destinations sud-américaines. Au Mexique, c’est ainsi devenu un essentiel de la cuisine des fêtes de fin d’année.

Mais alors, qu’est-ce qu’on mange, au juste ? Entre autres, de la morue froide, des câpres, des olives, des tomates et des pommes de terre. Ça sent bon la Méditerranée… Ou plus précisément, l’océan Atlantique.

Un incontournable qui est tellement ancré dans la culture qu’une expression porte son nom : “El que corta el bacalao” (celui qui coupe le Bacalao) pour désigner la personne chargée de gérer une situation.

Et chez vous, qui va s’occuper de couper le Bacalao au Nouvel An ?


<h2>Troisième escale : l’Italie</h2>
Bon, pour l’empreinte carbone de cette aventure culinaire, on repassera.

Mais comment résister à l’appel d’un petit verre de Spritz ? 

Vous savez, ce cocktail italien orangé qu’on reconnaît au premier coup d'œil. 

Originaire de la Vénétie, région du Nord Est de la péninsule, cette boisson regroupe Prosecco (un mousseux qui vient de la même région), de l’Apérol (une liqueur à l’orange typique du territoire) et quelques gouttes d’eau pétillante (de la San Pellegrino pour rester local !).

J’aime tellement ce cocktail que je connais les dosages par cœur (pour ma défense, mon grand-père a grandi en Vénétie, c’est dans mon sang...).
Le verre doit être rempli aux trois quart par du Prosecco auquel on ajoute une petite dosette d'Aperol avant de compléter à raz-bord avec de l’eau pétillante. 

Le plus orangé est votre verre, le plus fort il sera… Vous pouvez ajouter une petite rondelle d’orange pour sucrer un peu votre mélange.

Idée de recette : le “Cotechino”
Cotechino italien dans une jolie assiette.jpg
Littéralement, “la petite couenne”. 

Il s’agit d’un plat populaire dans toute l’Italie, qui se mange exclusivement au Nouvel An. 

C’est une saucisse de porc fumée, accompagnée de lentilles. Et attention à bien suivre la recette, car chaque ingrédient a sa signification !

En effet, le porc est une viande grasse qui symbolise l’abondance et la prospérité. Les lentilles pour leur part, puisqu’elles ont la forme de petite monnaie, représentent depuis l’Antiquité la richesse. 

Le cotechino peut paraître simple, mais il mettra tout le monde d’accord. 

Et si jamais, quelqu’un trouve quelque chose à y redire, faites-lui boire un peu plus de Spritz jusqu’à ce qu’il soit de votre avis.

Vous voyez, on trouve toujours un arrangement en Italie… 


<h2>Quatrième escale : la Chine</h2>
Nous voilà déjà reparties vers l’Asie, et pour cause : la culture du Nouvel An chinois est l’occasion rêvée de découvrir des mets d’exception.

Une fois n’est pas coutume, voici pour vous un verre de Baijiu. 

C’est un alcool à base de sorgho et de blé, traditionnellement fermenté à 7 reprises et distillé plus de 8 fois, le tout pendant 9 mois. Oh et, il dépasse légèrement les 50°… Mais comme dirait ma grand-mère, c’est idéal pour une bonne digestion !

Si vous n’êtes pas trop tentée, je peux toujours vous proposer un verre de bière, la Chine étant le premier producteur mondial.

Bon, après tous ces verres, si vous connaissez quelqu’un qui serait prête à offrir un hébergement sécurisé pour les femmes… Ce n’est pas de refus pour se reposer de ce si long périple.

Recevez chez vous une viyageuse solo.png

Idée de recette : les raviolis chinois
Raviolis chinois avec des baguettes chinoises.jpg
Un élémentaire de la cuisine des fêtes de fin d’année au Nord du pays. 

De nombreuses traditions y sont associées et les symboles varient selon ce qu’on met à l’intérieur. 

Généralement, on y retrouve de la viande émincée et des légumes finement coupés. Bouillis, à la vapeur ou frits, ce ne sont pas les idées qui manquent avec cet incontournable.

Attention toutefois à la manière dont vous les présenter… Il faut les plier correctement, autrement vous risquez la pauvreté. De même, si vous les disposez en cercle et non en ligne, votre karma risquerait de tourner en rond et vous passeriez à côté de belles opportunités.

En tous les cas, plus vous en mangez, plus vous aurez de chance que vos revenus augmentent au cours de la nouvelle année… 

Alors, faites le plein de raviolis chinois : votre supérieur pourra difficilement vous refuser votre promotion !


<h2>Cinquième escale : l’Ethiopie</h2>
Direction l’Afrique pour cette nouvelle étape du Nouvel An.

Connaissez-vous le T’edj ? C’est une sorte d’hydromel local qu’on peut réaliser soi-même, à condition de trouver les bons ingrédients.

Cet alcool est fait à partir d’eau, de miel et de gersho (une plante qu’on retrouve en Ethiopie), compris entre 6° et 15°. Un peu de douceur après notre précédente boisson qui était peut-être de trop...

Il est temps de manger un bon plat pour récupérer.

Idée de recette : le “Doro Wat”  
raw-chicken-drumsticks-with-spices-and-soy-sauce-in-saucepan-close-up.jpg
C’est incontestablement le plat de fête traditionnel.

Ce ragoût parfumé s’appelle littéralement “poulet en sauce”, et pour cause : il s’agit effectivement de cuisiner un poulet entier avec un ensemble d’autres ingrédients (du citron au gingembre en passant par des œufs).

Copieux et gourmand, c’est un repas aux saveurs originales qui pourra nourrir une grande tablée. D’ailleurs, je suis sûre que le T’edj l’accompagne très bien… 

Alors, tentée par le Doro Wat ? Sachez tout de même que c’est un met qui requiert une certaine patience : comptez 24h de repos et bien d’autres préparations au préalable si vous voulez retrouver les saveurs les plus authentiques possibles.

Conseil d’amie : profitez encore un peu de la chaleur éthiopienne... Parce que notre prochaine étape sera enneigée.

Prête ? Toujours pas ? Alors pourquoi ne pas chercher la destination ensoleillée idéale où partir en février, histoire de trouver un peu de soleil au cœur de l’hiver ?


<h2>Sixième étape : la Finlande</h2>
Je vous avais prévenu… Allez, je vous propose un petit réconfort : du Salmiakki.

C’est un alcool à base de vodka mélangé à des extraits de réglisse, qui lui donne un goût très particulier. 

En toute sincérité, je ne suis pas une très grande fan de cette boisson nationale… Mais il faut goûter de tout avant de se faire une idée et qui sait, peut-être avez-vous l’âme d’une Finlandaise cachée au fond de vous.

Idée de recette : le porridge au riz 
Riz à la cannelle finlandais.jpg
Pour le coup, nos amis du Nord sont spécialistes de saveurs indescriptibles… Car le porridge au riz est également un plat local que j’aurais du mal à vous décrire.

Ce que je peux vous affirmer en revanche, c’est que c’est certes surprenant, mais franchement délicieux. 

Je me souviens avoir regardé mes amis finlandais d’un œil suspicieux alors qu’ils préparaient un chaudron entier de riz avec du lait et de la cannelle. Pourtant, après y avoir goûté, je n’ai pas résisté et me suis resservie trois fois...

C’est un plat typique de Noël qui réchauffe et sent bon les épices. Il peut faire une très bonne entrée, et sa recette est franchement accessible à toutes. Même moi qui ne suis pas une pro (oui, c’est un euphémisme), j’ai bien envie de m’y essayer cette année.

La tradition veut également qu’on y ajoute une amande : elle portera bonheur à celui ou celle qui la trouvera dans son assiette… 

Alors, le porridge au riz va-t-il figurer sur votre menu du Nouvel An ?


<h2>Septième escale : Haïti</h2>
Ça y est, nous voilà (déjà !) à notre dernière étape de cette échappée culinaire.

Que diriez-vous de trinquer à notre superbe aventure ? Pour l’occasion, je peux vous proposer un délicieux cocktail au rhum d'Haïti. 

Rhum local, jus d’orange et curaçao (une liqueur à l’orange amère) : une boisson idéale pour vous mettre dans le bain pour les Caraïbes.

Et puis, même le dicton le dit : tous les chemins mènent au Rhum.

Idée de recette : la soupe “Joumou”
Soupe haïtienne Joumou.jpg
Le Joumou est le plat haïtien du Nouvel An par excellence.

Giraumon (un type de potiron), viande de bœuf, légumes et pâtes viennent parfumer cette soupe savoureuse.

Un vrai repas de fête, qui revêt une importance particulière quand on sait que la journée du Nouvel An à Haïti correspond également à l’anniversaire de l’indépendance du pays.

Mais quel rapport entre une soupe et la journée de l'indépendance nationale ? 

Il se trouve que sous le régime colonial français, les esclaves haïtiens avaient interdiction de manger de la soupe, un plat qui était donc réservé aux élites. 

C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, manger un plat de soupe représente un acte de rébellion et d’indépendance pour le pays.

Cuisiner ce plat traditionnel pour la nouvelle année vous permet donc de célébrer avec les Haïtiens la libération de leur pays.

Mesdames et messieurs, merci d’attacher vos ceintures de sécurité.

Vous avez entendu ? 

Notre avion va atterrir d’ici quelques instants, ce qui me donne juste le temps de clôturer ce voyage des saveurs ; mais pour prolonger encore un peu cette escapade, vous pouvez fouiner parmi nos 9 jeux pour animer une soirée au Nouvel An.

Je pense que vous l’aurez compris : une assiette est bien plus qu’un repas, car elle permet une immersion lointaine en quelques coups de fourchette.

La prochaine fois que vous mangerez un plat étranger, prenez le temps de le déguster et peut-être que mon avion culinaire viendra vous chercher pour une nouvelle escapade…

Mais d’ici là, j’espère que vous aurez trouvé la recette idéale pour ravir vos convives le 31 décembre prochain. 

D’ailleurs, n’hésitez pas à nous partager la photo du plat que vous aurez choisi, qu’on puisse toutes se régaler ensemble !

Il faut dire que le Nouvel An est une fête particulière : le temps d’une soirée, on est tous, à travers le monde, empli du même espoir que les jours prochains soient heureux.

Alors je vous souhaite une belle année, une bonne santé, et surtout, de joyeux rêves.

C’est que j’aurais presque une âme de poète moi après quelques verres… 

NOURRITURE| MODE DE VIE| VOYAGE
Vous aimez cet article ? Partagez le :

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog