DESTINATION

5 destinations pas chères en Europe

article-photo-374
profile-photo-22149

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Vous aimez cet article ? Partagez le :

Partir en voyage solo, c’est tellement ressourçant, peu importe où on va. Alors bien sûr, être sur une plage en Australie c’est dépaysant mais s’il fallait prévoir un budget aussi gros pour chaque voyage solo… Et bien dites vous que je partirai tous les 5 ans plutôt que 5 fois dans l’année ! 

Moi ce que j’aime, c’est à la fois faire des voyages de qualité, mais aussi pouvoir en faire plusieurs dans l’année. C’est vraiment agréable de pouvoir partir plus d’une fois pour pas très cher, surtout en Europe où tout est à proximité. Pas besoin de faire 24h d’avion afin d’être dépaysée, rassurez-vous !

Après plusieurs années à voyager solo pour pas très cher en Europe, je vais vous partager quelques villes qui vont vous faire voyager dans le temps et dans l’espace pendant votre prochain voyage en solo.

femme-voyage-solo.png



<h2>À Cracovie, le top 1 de mes destinations pas chères en Europe pour son histoire</h2>

La plus belle ville de la Pologne, dit-on. D’ailleurs, son centre historique est même classé au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est une ville que je trouve remplie d’histoire, mais également dotée d’un patrimoine culturel et architectural rempli d’authenticité. 

Lors de votre arrivée, je vous conseille d’acquérir la Krakow Card qui vous permettra d’avoir un accès illimité aux transports en commun (dont le bus depuis et vers l’aéroport, ça c’est vraiment pratique !) ainsi qu’à 36 musées et monuments de la ville. 
  • Krakow Card : 32 euros pour 3 jours. 

L’accès à ces monuments prévoit notamment la Basilique Sainte-Marie qui m’a tout simplement éblouie. 
L’intérieur de la Basilique est décoré avec un style gothique, c’est comme un feu d’artifice de couleurs et de grandeur qui laisse sans voix. J’étais tellement plongée dedans lors de ma visite que lorsque j’ai entendu le trompettiste qui annonce toutes les heures, j’ai sursauté.
La Basilique Sainte-Marie et son intérieur, Cracovie
La Basilique Sainte-Marie et son intérieur, Cracovie


Retour à la vieille ville, Stare Miasto. A la place du marché se trouve la Halle aux draps là où on peut acheter beaucoup de créations locales, la galerie d’art polonaise avec des œuvres du 19ème siècle ou encore le Rynek Underground.
Place Stare Miastro, façades colorées, Hongrie
Place Stare Miastro, façades colorées, Hongrie


La région est aussi connue pour ses Mines de Sel Wieliczka, et une amie qui avait déjà visité le coin m’a conseillé de m’y prendre à l’avance car c’était vraiment quelque chose à voir. 
  • La visite m’a coûté 20 euros. 
Entre des espaces gigantesques, un travail monumental, des lacs artificiels, des salles incroyables, des statues… C’est magnifique.
En revanche, pensez à prendre de quoi ne pas avoir froid, car il fait environ 14° là dessous !
Chemin sous-terrain, salle religieuse et lac artificiel dans les Mines Wieliczka, Hongrie
Chemin sous-terrain, salle religieuse et lac artificiel dans les Mines Wieliczka, Hongrie


Vous avez regardé le film La Liste de Schindler, de Spielberg ? Je vous le conseille, et à Cracovie se trouve le musée d’Oscar Schindler, qui était un industriel tchèque qui a sauvé un maximum de personnes qu’il employait dans son usine lors de l’extermination massive du peuple juif. L’usine a donc été transformée en musée et personnellement ça me tenait vraiment à cœur de la visiter car le film m’avait réellement bouleversée. 

Pour terminer et continuer dans l’histoire de la ville, on peut se rendre aux camps de concentration d’Auschwitz-Birkenau. C’est une visite certes très intense qui m’a fait froid dans le dos du début à la fin, mais je sais que s’il y a une chose qui m’a marqué pendant mes cours d’histoire, c’est la période de la Seconde Guerre mondiale. 
Pour s’y rendre, vous n’avez qu’à prendre le bus à la Gare Centrale pour un trajet d’une heure et demie.
  • Billet aller/retour : 7 euros. 
Passage entre deux bâtiments aux camps de concentration d'Auschwitz-Birkenau
Passage entre deux bâtiments aux camps de concentration d'Auschwitz-Birkenau


Un voyage rempli d’histoire et surtout, énormément de connaissances pour vraiment pas cher. Pendant mes quelques jours à Cracovie, j’ai logé dans une auberge de jeunesse qui s’appelle “the little havana party hotel” pour 15 euros par nuit. L’ambiance était vraiment géniale, le personnel très sympathique et j’ai fait de belles rencontres ! 

Je n’ai pas eu le temps de passer par Lublin, mais une fille que j’ai rencontré à l’auberge m’a dit que c’était un endroit vraiment top pour y faire des randonnées.

<h2>L'Auvergne en France, pour un peu d’air frais, de l’authenticité et de belles randonnées</h2>

Dans mon pays natal et vous savez pourquoi ? C'est l'endroit où il y a le plus d'hébergeuses ! (Attendez un peu, je vous en parle plus bas...). Et oui, je n’aurais pas pensé mais finalement, la France et notamment l’Auvergne se retrouve dans mes 5 destinations pas chères en Europe. Mais bien sûr, il existe bien d'autres destinations pour voyager pas cher en France. 

Vous pouvez accéder à cette région en voiture, van, vélo… C’est le terrain parfait pour un bon road trip

Pour une adepte de la randonnée comme moi, j’ai été servie. Je n’ai pas commencé avec le plus facile, mais c’est un incontournable que m’avait conseillé un ami de la région : le Puy de Dôme. En fait, c’est le nom du volcan endormi de la région et il faut savoir que la région est en fait un vrai laboratoire où les scientifiques viennent étudier le comportement des volcans par exemple.
Vue sur paysage en randonnée, Puy de Dôme, Auvergne
Vue sur paysage en randonnée, Puy de Dôme, Auvergne


La ville la plus proche, c’est Clermont-Ferrand. Je m’y suis rendue pour une petite journée où j’ai pu me balader un peu et je me suis rendue Place de Jaude et surtout à la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption. Elle est si imposante et si spéciale ! 
Ses murs sont faits de pierres volcaniques de la région, c’est ce qui fait que la couleur extérieure est si foncée.
Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, Clermont-Ferrand
Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, Clermont-Ferrand


Pendant cette même journée, j’ai profité du temps devant moi pour goûter les spécialités culinaires de la région. Mon choix s’est porté sur… La Truffade ! Comme un cliché de la française, j’adore le fromage : la truffade c’est de la tomme d’Auvergne fraîche, des pommes de terre sautées, de l’ail, de la salade verte… Tout ce que j’aime en fait, et ça m’a coûté 18 euros environ.
Spoiler : c’était TROP bon. Rien que pour ça, je reviendrai.
Truffade au restaurant, Clermont-Ferrand
Truffade au restaurant, Clermont-Ferrand


Je trouve que manger seule au restaurant, c’est pas assez démocratisé ! Qu’est-ce que vous en pensez ? 

Je vous conseille de passer par Les Gorges de la Truyère si vous le pouvez. Je suis passée par la D909 afin de me rendre au pied du Viaduc de Garabit, puis je suis descendue afin de visiter les Gorges de la Truyère… en canoë ! C’est à la base nautique de loisirs Garabit Mallet que j’ai trouvé ce qu’il me fallait : j’ai mis ma meilleure crème solaire, enfilé ma casquette et go ! J’ai profité du calme et de la beauté de la nature, j’avais même prévu mon petit sandwich que j’ai mangé sur mon canoë en me laissant mener, c’était super agréable.
Viaduc du Garabit et Gorges de la Truyère, Auvergne
Viaduc du Garabit et Gorges de la Truyère, Auvergne


En organisant mon séjour en Auvergne, j'ai épluché les différentes solutions pour un hébergement gratuit et finalement j’ai utilisé la manière la plus sécurisée, la moins coûteuse et la plus locale que j’ai trouvé après avoir lu un témoignage d'une femme qui l'avait testé : La Voyageuse. J’essaie toujours de prévoir mes voyages à l’avance, alors j’ai contacté plusieurs hébergeuses à Clermont-Ferrand 4 semaines à l’avance afin de partager une ou deux soirées en chaleureuse compagnie et m'imprégner de la région. 
J’ai été reçue par une hébergeuse super. On a passé de très bons moments ensemble, c’est notamment avec elle que j’ai découvert la Truffade. J’avoue, je suis retournée en manger une deuxième le jour d’après… Oups !

devenir-hébergeuse.png


On a passé la soirée à partager nos expériences en tant que voyageuses solo car elle aussi aime partir en solo. C’était vraiment enrichissant et authentique comme rencontre, c’était comme si je me rendais chez une amie que je n’avais pas vu depuis longtemps et qu’on se racontait toutes nos dernières péripéties. 
Ça fait du bien d’être reçue par une personne aussi chaleureuse et qui connait un peu la région, c’est rassurant. 

<h2>Un peu plus à l’est, à Budapest en Hongrie</h2>

Depuis toute l’Europe, Budapest c’était facilement accessible et vraiment peu cher. Le moyen le moins coûteux et le plus rapide est l’avion, même si ce n’est pas le moins polluant. Si vous vous y prenez à l’avance comme moi, vous pouvez vous en sortir pour environ 50 euros aller-retour.
Rue avec maisons colorées, Budapest
Rue avec maisons colorées, Budapest

C’est vraiment une ville où je me suis sentie très en sécurité dans les rues qu’il fasse jour ou nuit, et les hongrois sont vraiment très accueillants, à chaque fois que je suis allée manger seule les serveurs engageaient la conversation. 

J’ai encore une fois séjourné dans une auberge de jeunesse, The Hive Party Hostel, où j’ai payé 50 euros pour trois nuits. Le parfait endroit pour faire des rencontres et échanger sur nos expériences de voyage ! C’est aussi ça le voyage solo, faire des rencontres inattendues.

La monnaie locale est le Forint Hongrois (HUF) et j’ai trouvé des banques de change à peu près partout. Pour que vous vous fassiez une petite idée, 500 HUF sont égal à 1,50€ environ.
Monnaie hongroise, le Forint Hongrois (HUF)
Monnaie hongroise, le Forint Hongrois (HUF)

Ce que j’ai bien aimé à Budapest, c’est que je n’ai même pas eu besoin d’utiliser les transports en commun, tout est très accessible à pied (ce qui minimise encore les coûts).  
On y retrouve la Basilique Saint-Étienne qui a été construite en 1905 et dédiée au premier roi de Hongrie (Étienne 1er). La visite de la basilique est gratuite, mais pour monter en haut du dôme et profiter d’une vue panoramique de la ville, il faut payer 1000 HUF, l’équivalent de 3 euros. Mais je vous promets, ça vaut vraiment le coup !
Basilique Saint-Etienne, Hongrie
Basilique Saint-Etienne, Hongrie


Le Parlement de Budapest est le troisième plus grand parlement du monde. Pour visiter l’intérieur, j’ai payé 3500 HUF et il s’agit d’une visite guidée : de l’escalier latéral, à l’ancienne Chambre des Pairs, la Salle de la Coupole où se trouve la couronne hongroise et d’autres joyaux protégés par des gardes de l’armée.

C’est vraiment impressionnant, tout a l’air si précieux. On finit avec le Grand Escalier qui est recouvert d’une moquette rouge, quand on descend cet escalier c’est comme si on était des stars !
Parlement de Budapest et son Grand Escalier
Parlement de Budapest et son Grand Escalier


Lorsque l’on passe par le bord du Danube, on peut voir un mémorial rendant hommage aux victimes juives jetées dans la rivière séparant Buda et Pest, pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est vraiment bouleversant… 
C’est en longeant le Danube afin de trouver un endroit calme que j’ai regardé le coucher du soleil.
Couché de soleil au bord du Danube à Budapest, Hongrie
Couché de soleil au bord du Danube à Budapest, Hongrie


Le lendemain, je me suis rendue au Château de Vajdahunyad après une longue marche, c’était sympa mais j’étais un peu fatiguée.
Termes Széchenyi, Budapest, Hongrie
Termes Széchenyi, Budapest, Hongrie


Après l’effort… le réconfort. Les thermes Széchenyi sont les plus connus de la capitale : ce sont des bains avec l’eau des termes, riches en minéraux et avec plusieurs bassins de différentes températures.
Vous pouvez aussi passer à City Park et vous rendre sur la Place des Héros qui est tout près si vous en avez le temps.

J’ai profité de mon meilleur repas aux halles centrales : on y trouve des stands de la gastronomie hongroise et des grandes tables afin de la savourer. Moi j’ai opté pour le Goulash traditionnel, jolie découverte.
Les Halles Centrales, Budapest, Hongrie
Les Halles Centrales, Budapest, Hongrie


Pour un repas, on est autour des 10 euros dans la plupart des restaurants hongrois. 

A la prochaine Budapest, sûrement pour un petit festival de musique ! 

<h2>Direction le soleil de l’Andalousie, en Espagne</h2>

Impossible de ne choisir qu’une seule ville à vous présenter en Andalousie dans mes 5 destinations pas chères en Europe. 
L’Andalousie, c’est notamment Séville avec ses notes de chaleur, de mélange culturel avec des saveurs arabes, de rythmes endiablés sur du flamenco.
Mon coup de cœur se situe dans le quartier de Santa Cruz, c’est l’Alcazar : un palais et ses jardins d’une beauté sans nom. Il a notamment été utilisé dans la série Game of Thrones.
Alcazar de Séville, Andalousie
Alcazar de Séville, Andalousie

Déambuler sur la Place de l’Espagne, située dans le Parc Maria Luisa et contempler l’imposant palais fait de marbre, de brique et de céramique, le soleil tapant sur mes épaules.
Parc Maria Luisa, Séville, Espagne
Parc Maria Luisa, Séville, Espagne


On peut aussi admirer des structures plus récentes et contemporaines, comme le Metropol Parasol. Et si vous avez faim, je vous conseille de vous rendre dans le quartier de Triana et de manger de bons tapas et pourquoi pas de vous rendre à un spectacle de flamenco par la suite. Moi, je suis fan !

Ma deuxième destination favorite d’Andalousie, c’est Cordoue (ou Cordoba comme disait ma professeur d’espagnol). J’ai visité pour 4,50 euros l’Alcazar de Los Reyes Cristianos, différent de celui de Séville mais tout aussi poétique.
Fontaines Alcazar De Los Reyes Cristianos, Cordoue
Fontaines Alcazar De Los Reyes Cristianos, Cordoue


Je me suis également arrêtée quelques instants à la Puerta del Almodovar, qui marque la délimitation avec l’ancien quartier juif. Et puis j'ai continué à me balader dans les petites ruelles aux alentours du quartier juif, Juderia, où de nombreuses fleurs de toutes les couleurs me chatouillaient les cheveux lors de mon passage. 

J’ai terminé Cordoue avec la Mosquée Cathédrale (Mezquita) de la ville, dotée d’un charme oriental sans nom, avec un travail qui regorge d’art et d’histoire. L'alignement de ses colonnes est littéralement hypnotique et très satisfaisant pour les maniaques de la symétrie, comme moi. L’entrée m’a coûté 11 euros, mais vous pouvez aussi profiter de l’entrée gratuite entre 8h30 et 9h30 le matin.
Intérieur de la Mezquita (Cathédrale-Mosquée), Cordoue
Intérieur de la Mezquita (Cathédrale-Mosquée), Cordoue


Une dernière ville pour le plaisir : Grenade. C’était la dernière ville tenue par les arabes et on y retrouve donc la résidence dans laquelle logeait ses dirigeants : L’Alhambra (La forteresse rouge). J’ai payé 14 euros pour la visite et je suis venue par bus, car je savais que la visite allait être remplie de marche, comme il existe 4 sites assez éloignés les uns des autres. 
L’architecture des palais est incroyable, les jardins sont apaisants… Encore un mélange de cultures majestueux.
Alhambra et ses jardins vue de haut, Grenade
Alhambra et ses jardins vue de haut, Grenade


Pendant tout mon séjour, j’ai logé dans des auberges de jeunesse qui n’ont pas dépassé les 30 euros la nuit. J’ai rencontré beaucoup de français et de belges, mais aussi des locaux, notamment dans les restaurants. Ils parlent fort ces espagnols ! Mais qu’est ce que j’aime cette langue, c’est tellement beau. 

<h2>Une destination préservée du tourisme de masse, la Transylvanie en Roumanie</h2>

Après être arrivée à Bucarest, j’ai décidé de partir directement à Bran, pour visiter son château, une vraie forteresse ! Un lieu chargé d’histoire et de légendes d’horreur, de fantômes et de vampires, car c’était celui de Vlad Tepes (Dracula).
Château de Bran depuis la cours intérieure, Roumanie
Château de Bran depuis la cours intérieure, Roumanie


J’ai continué avec Sighișoara, la ville de Dracula. Elle est classée au patrimoine de l’Unesco et possède un petit cachet médiéval vraiment charmant avec de jolies ruelles pavées et des jolies façades colorées. On peut s’arrêter boire une Ciuc, la bière locale, avant de partir admirer la vue depuis les tours et se diriger vers la Tour du Clocher.
Place de nuit et vue sur la Tour du Clocher à Sighișoara, Roumanie
Place de nuit et vue sur la Tour du Clocher à Sighișoara, Roumanie


J’ai rencontré beaucoup de locaux, ils sont tellement accueillants. Dès que j’avais besoin d’une information, je m’arrêtais près d’un local pour lui montrer des photos et lui demander mon chemin, ils étaient un peu timides mais m’accompagnaient parfois même jusqu’au lieu que je cherchais. Vraiment trop gentils ! 

Après ça, je vous conseille de vous rendre à Sibiu. Toujours dans un esprit médiéval, mais un peu plus vivant. On se sent observés… par ce qui s’apparente à des yeux sur les toits des maisons mais en fait, ce sont simplement des fenêtres de ventilation pour les greniers.
Maisons aux yeux à Sibiu, Roumanie
Maisons aux yeux à Sibiu, Roumanie


Les places Piata Mare et Piata Mica sont vivantes, colorées et il y a toujours une petite odeur de pain qui me donne très faim. Vous pourrez aussi admirer le premier pont de Roumanie coulé dans le fer : le Pont des Mensonges. On raconte que si vous mentez sur ce pont, le pont pourrait craquer… Alors attention…

Le musée de la civilisation populaire traditionnelle ASTRA vous plongera dans la plus grande exposition ethnographique d’Europe (à ciel ouvert bien sûr) : un vrai voyage dans le temps, les maisons traditionnelles étaient trop sympas, tout comme les moulins et les églises en bois. Vous imaginez le temps que ça a dû prendre pour construire tout ça ?
Maisons et paysages dans le Musée de la Civilisation Populaire Traditionnelle ASTRA, Roumanie
Maisons et paysages dans le Musée de la Civilisation Populaire Traditionnelle ASTRA, Roumanie


Et si on se dirigeait maintenant vers Cluj Napoca, qui est un peu considérée comme la deuxième capitale hongroise. Vous pourrez même repartir comme moi de cette ville grâce à son aéroport international. C’est notamment une ville qui attire beaucoup d’élèves européens, et oui, le coût de la vie n'est vraiment pas cher en Roumanie, et elle plaît beaucoup aux amateurs de culture : des concerts, des spectacles, de la musique, du théâtre, de l’art, partout et toute l’année. 

J’ai fait un tour au Théâtre National de Cluj Napoca mais aussi au Musée des Beaux Arts, le Parc National Ethnographique Romulus Vuia qui renseignent sur l’histoire et les traditions en Transylvanie. 
Il va sans dire que toutes les activités mentionnées sont gratuites, c’est bien pour ça que c’est une destination au top pour un voyage solo pas cher !
Théâtre National de Cluj Napoca, Roumanie
Théâtre National de Cluj Napoca, Roumanie


La vie nocturne à Cluj Napoca, c’est quelque chose… Je me suis beaucoup amusée, les soirées sont énormes et on y retrouve beaucoup d’européens et de locaux. En plus, les boissons ne coûtent presque rien, le cocktail le plus cher que j'ai payé était à 4 euros. 

Évidemment, je ne quitterai pas la région sans manger local. Beaucoup de viande, de fromage et de vins, ça ressemblerait presque à la France. J’ai notamment gouté le Nasal qui fromage traditionnellement affiné à Taga, près de Cluj et en désert, le papanasi. Miam !
Désert traditionnel roumain, le papanasi, Roumanie
Désert traditionnel roumain, le papanasi, Roumanie


Les prix des restaurants sont très abordables, entre 5 et 10 euros pour un repas très copieux.
 
Ce voyage en Roumanie aura été un des plus riches culturellement et clairement le moins cher ! Pourtant, croyez moi, j’ai bien profité. Comme quoi, on n'a pas besoin de grand chose pour apprendre, être dépaysée et bien profiter de ses vacances en solo.

Alors, parmi ces 5 destinations pas chères en Europe, la quelle vous a donné le plus envie ? Vous êtes plutôt voyage de luxe ou plutôt voyage autrement

Maintenant, il serait peut-être temps de se renseigner sur les destinations pas cher pour un voyage solo à travers le monde entier... 

VOYAGE| BUDGET| CULTURE LOCALE
Vous aimez cet article ? Partagez le :

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog