COVID-19 : Annonce importante, en savoir plus
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
INSPIRATION

Voyager avec bébé : elle témoigne

article-photo-167
profile-photo-19003

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Maman d’un ou plusieurs bébés, vous hésitez à partir en voyage avec eux ?

Vous n’osez pas franchir le pas : peur du jugement de votre entourage, difficultés à vous organiser ou questions quant à la sécurité de votre enfant. 

Arrêtez de vous tracasser !

Tout d’abord, vous aussi avez le droit de vous faire plaisir même en tenant votre rôle de maman.

Ensuite, rassurez-vous. D’autres l’ont déjà fait et en témoignent aujourd’hui. Si elles le peuvent, vous aussi !

https://www.la-voyageuse.com/voyager-seule



Rencontre avec Gill, maman de deux filles qui nous témoigne de son vécu lors d’un voyage avec à l’époque l’une de ses deux petites. Au départ de La Rochelle, charmante ville maritime du Sud-Ouest de la France, Gill s’est rendue à Coleraine en Irlande du Nord avec sa fille de 4 mois.

Je l’ai donc questionnée sur son voyage, recueillant conseils et anecdotes de sa part…


<h2>Vous avez décidé de voyager avec bébé, alors comment s’est déroulé le trajet ?</h2>

“Je partais de La Rochelle avec un premier avion direction Stansted, une ville avec un grand aéroport où j’ai ensuite pris un second avion pour Belfast en Irlande du Nord. Une fois arrivée à Belfast j’ai pris un taxi pour Coleraine pour un trajet d’environ une heure.”


<h2>Quel transport choisir lorsqu’on part ?</h2>

“Pour ma part j’ai choisi de prendre l’avion car c’était le plus facile. Pas nécessairement le plus rapide mais le moins cher et le plus pratique pour voyager avec bébé. J’avais déjà voyagé en train avec ma fille et je savais que c’est un transport compliqué à gérer toute seule avec bébé, entre les changements les bagages etc. l’avion est bien plus simple. Il n’y a pas de vol direct pour l’Irlande du Nord mais je connais bien les aéroports de Stansted et Belfast, j’étais dans un endroit que je maitrisais ce qui a rendu le voyage avec ma fille moins stressant.”


<h2>Et alors comment s’est passé le trajet en avion ?</h2>
“Ce qui est bien avec un enfant en bas âge c’est que tu passes prioritaire dans la file d’attente que ce soit pour le check-in ou l’embarquement quand on se trimballe toutes les affaires et qu’en plus on porte bébé depuis l’arrivée c’est bien plus agréable que de devoir attendre des heures debout à tout porter.

Le point négatif d’être seule à l’aéroport : la poussette. C’est très utile et même indispensable pour se déplacer dans l’aéroport (surtout dans les capitales où ils sont plus grands). La mienne était légère et maniable donc assez pratique, surtout quand ma fille dormait et que je devais me rendre à l’autre bout de l’aéroport avec tous nos bagages. Cela dit, quand on doit plier la poussette avant d’embarquer tout en tenant bébé dans ses bras et en faisant attention à ses affaires ça devient bien plus compliqué… et une fois que le vol est terminé il faut tout recommencer quand on récupère la poussette à la descente. Mon conseil pour éviter cette galère c’est de ne pas hésiter à demander de l’aide aux hôtesses (ou même aux gens autour de vous).

Dans l’avion j’avais prévu de quoi boire pour ma fille pour éviter que la pression ne lui fasse trop mal aux oreilles. J’avais troqué ma poussette pour un porte-bébé dans lequel elle était parfaitement soutenue et calée mais l’hôtesse à absolument tenu à ce que je la sorte de là pour l’installer sur un siège soutenu uniquement par une ceinture qui ne la maintenait pas assez à mon goût. Je n’étais pas vraiment d’accord et les autres passagers trouvaient ça un peu absurde d'asseoir un bébé comme un adulte mais je n’ai pas eu le choix. 

Une autre chose que j’avais prévue c’était la nourriture. D’une manière générale un bébé mange à des heures précises j’ai donc changé ma fille avant d’embarquer pour qu’elle soit propre et puisse faire ses besoins pendant le vol si elle le souhaitait. J’ai attendu le décollage pour lui donner son biberon ce qui l’a occupée un petit moment et elle s’est ensuite endormie assez rapidement. Mon gros stress était qu’elle ne s’endorme pas, ne se sente pas en sécurité ou à l’aise et se mette à pleurer. On est bien plus tranquille avec un bébé qui dort car c’est un bébé qui ne pleure pas haha. Les gens n’aiment pas les enfants qui pleurent surtout quand ce ne sont pas les leurs…

Quoi qu’il en soit j’avais aussi prévu de quoi la calmer et la rassurer si besoin, son doudou, une couverture qui sente chez elle et la rassure, plus un maximum de choses pour l’amuser et attirer son attention. J’essayais aussi de rester le plus zen possible ou lui parler avec une voix assurée pour qu’elle se sente en confiance.”


<h2>Quels sont les indispensables à emmener pour voyager avec bébé ?</h2>
“Un sac pour le trajet qui sera constitué de tout ce qu’on emmène habituellement quand on se déplace avec bébé ou quand on emmène bébé avec nous chez des amis.

Pour ma part il était constitué de quoi manger, boire, son biberon, son doudou, des vêtements de rechange pour si elle se salissait avec de quoi la nettoyer rapidement (lingettes, serviette), un bavoir, quelques jouets et son carnet de santé.

J’avais aussi prévu une couverture pour pouvoir l’emmitoufler dans l’avion comme il peut faire assez froid lorsqu’on prend de l’altitude.

Pour la nourriture, je vous conseille de toujours prévoir plus, vous ne savez jamais si votre transport sera retardé ou même annulé et quand bébé a faim il vaut mieux avoir de quoi le nourrir…

J’ai pu mettre ce conseil en pratique lors de mon retour de voyage où je rentrais donc pour La Rochelle. L’avion n’a pas atterri chez moi mais à Tours où pour nous dédommager, la compagnie nous a ensuite payé un taxi pour rentrer. Croyez-moi j’étais bien contente d’avoir de quoi nourrir mon enfant à ce moment-là.

J’avais aussi bien sûr le passeport de ma fille qui ne tenait même pas droit toute seule pour sa photo. Comme je n’avais pas le même nom de famille qu’elle à ce moment-là je me suis fait contrôler au check-in où ils m’ont demandé un document signé et tamponné par la mairie certifiant que cet enfant était le mien et que je pouvais quitter le territoire avec lui. Pour les mamans qui n’ont pas le même nom de famille que le bébé, je vous conseille de vous rendre en mairie avant de partir pour vous renseigner au risque de ne pas partir si vous n’avez pas le document. Pour ma part, ma belle-mère qui m’avait déposée à l’aéroport et attendait encore avec moi à ce moment-là a pu certifier que l’enfant était bien le mien et j’ai donc pu partir.
Dans la valise j’avais prévu tout un attirail de médicaments d’urgence si besoin sur place comme de quoi gérer la fièvre, du sirop, du gel pour les gencives ou encore de quoi pour les maux d’oreilles, en gros, tous les maux habituels qui auraient pu tracasser ma fille. J’avais aussi prévu des couches pour avoir de quoi la changer sur les deux premiers jours au moins au cas où je ne trouvais pas ses couches habituelles et des lingettes. Pour finir, j’avais aussi prévu une quantité de vêtements par rapport à ce qu’on allait faire. A 4 mois entre les régurgitations et la bave, les vêtements sont régulièrement changés sur la journée. Je lui avais donc prévu environ 4 tenues par jour sur 3 jours sachant que je pourrais ensuite les laver sur place. Comme on allait en Irlande, j’avais bien sûr prévu des vêtements chauds et une gigoteuse assez épaisse pour que ma fille dorme au chaud.”


<h2>Comment préparer l’avant-voyage ?</h2>

“Personnellement, je n’ai pas eu tant de préparation avant d'organiser notre voyage hormis éventuellement la valise et les documents administratifs. J’ai aussi fait vérifier les vaccins de ma fille et le tour était joué plus qu’à m’envoler pour Coleraine !”


<h2>Comment choisir la destination pour voyager avec bébé ?</h2>

“Sur ce voyage je connaissais la destination, je m’y étais déjà rendue seule. J’ai choisi une destination où j’étais à l’aise, où je savais que je n’aurais pas à chercher bien loin pour trouver un endroit où acheter des couches et qu’il y aurait un médecin disponible non loin si besoin. Je suis restée en Europe et j’ai choisi une destination avec un trajet ni trop long, ni trop compliqué. Comme à cet âge là ma fille ne profiterait pas tant du voyage, j’ai tout de même choisi un endroit qui me plaisait à moi avant tout, qui m’attirait et que j’avais envie de découvrir.”


<h2>Comment se déplacer avec bébé ?</h2>
“Pour les déplacements assez courts ou les balades dans la nature, les randonnées etc. le plus pratique est pour sûr le porte-bébé placé sur le ventre. Cela dit, prévoyez toujours d’avoir une poussette, directement avec vous ou à disponibilité sur place. Pour vous promener en ville, la poussette sera plus sympa et si vous partez avec vos deux enfants d’autant plus utile. Personnellement, j’étais bien contente de pouvoir poser ma fille dans la poussette de temps à autre et ne pas avoir à la porter 24h/24. Je me déplaçais aussi souvent avec un sac à dos ce qui était plus pratique pour avoir les affaires à disposition sans qu’elles ne m’encombrent.”

Concernant les déplacements avec bébé vous pouvez aussi retrouver le témoignage de Sophie partie à Tunis avec sa fille.


<h2>Pas trop compliqué de trouver un hébergement qui accepte les bébés ?</h2>

“D’une manière générale les bébés sont acceptés dans les différents hébergements qu’on peut trouver. Ce qui est plus compliqué est de trouver un lieu qui ait à disposition un lit pour bébé ou même une poussette. Parfois les habitants sont d’ailleurs bien plus généreux et compréhensifs que les grosses chaînes d’hôtel qui n’ont pas grand-chose à faire du fait que vous ayez un bébé ou pas. La plupart du temps ils se soucient plus du confort de leurs autres clients que du vôtre lorsque vous arrivez avec un enfant en bas âge.”

D’ailleurs, chez La Voyageuse, les séjours ne sont pas seulement réservés aux femmes seules, vous pouvez aussi être hébergée avec votre enfant s’il a moins de 12 ans.
https://www.la-voyageuse.com/voyager-seule


<h2>Avez-vous réussi à profiter du voyage avec bébé ?</h2>
“Globalement oui. Pour moi le trajet s’est fait hyper facilement, ma fille était super cool dormait quand il y avait besoin de dormir et mangeait quand il fallait manger. En plus, j’étais habituée à ce trajet et tout sur place s’est déroulé aussi bien que si j’avais été seule. C’était un plaisir et pour ma part j’ai même trouvé ça facile. 

En général, les gens sont super cools et compréhensifs et la plupart n’ont pas hésité à m’aider quand je leur ai demandé. Une personne m’a cédé sa place quand elle a vu que j’arrivais avec mon un porte-bébé et une autre m’a même tenu le biberon pour me libérer une main.

Bon évidemment si ma fille se mettait à pleurer ne serait-ce qu’un peu tous les regards se tournaient vers moi avec une seule envie, qu’elle s’arrête. Mon conseil là-dessus, ignorez les regards vous aurez plus de facilité à calmer votre enfant si vous êtes calme que si vous commencez à vous inquiéter du jugement des autres.”


<h2>Une anecdote ?</h2>

“Mon anecdote de voyage serait que je suis allée en Irlande qui a pour réputation de considérer les enfants comme des rois. Je n’y croyais pas vraiment au début mais une fois sur place je l’ai vraiment ressenti, d’autant plus avec ma fille qui est une petite rousse. C’était le must pour eux haha.”


<h2>Un dernier conseil :</h2>

“Pour toutes celles qui voudraient voyager avec bébé je ne peux que vous dire foncez ! Partez sereine, soyez cool et tout se passera très bien. Une maman zen égal un bébé zen et un voyage qui se passera encore mieux. N’hésitez pas à prévoir plus que pas assez et demander de l’aide autour de vous et surtout rappelez-vous que vous en êtes capables. Si vous êtes parvenue à emmener bébé chez des amis vous pouvez tout autant voyager avec lui, c’est la même chose, juste un peu plus long.”

https://www.la-voyageuse.com/heberger-une-voyageuse-solo


Alors, Gill vous a-t-elle convaincues ?

En tout cas, femme et maman, elle n’a pas attendu que l’opinion des autres change avant de se lancer et a passé un voyage magique !

Il ne vous reste plus qu’à choisir votre destination et pourquoi pas dormir chez l’habitante. La rencontre sera certainement bien plus plaisante que si vous preniez un hôtel.

AVENTURE| PORTRAIT & RENCONTRES| VOYAGE

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog