COVID-19 : Annonce importante, en savoir plus
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
INSPIRATION

Les 7 bonnes raisons de partir en vacances solo

article-photo-153
profile-photo-18943

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Partir en vacances solo, une expression qui vous a certainement déjà fait rêver. Après tout, qui n’a jamais songé à profiter d’un séjour en solitaire, sans ne rien devoir à qui que ce soit ? Une escapade, une échappée, une émancipation qui, parfois, peut s’avérer nécessaire pour se (re)construire. Prendre le large pour faire le point, prendre de la hauteur pour se détacher du quotidien. Bien entendu, il peut s’avérer compliqué de se jeter à l’eau ou de gravir cette montagne, car la crainte, l’appréhension, les doutes sont omniprésents, d’autant plus quand on est une femme. Votre sœur s’inquiète pour vous, vos enfants ne vous comprennent pas, vos parents vous en dissuadent. Peut-être même êtes-vous personnellement soucieuse à l’idée de partir en vacances solo. 

Il n’y a rien de plus compréhensible. Sortir de sa zone de confort, même quand on l’a déjà expérimenté, reste un exercice difficile pour toutes, et on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre au-delà de nos propres limites. C’est sûrement pour cette raison que vous avez cherché ce texte. Un réconfort, une motivation, de bonnes raisons de vous lancer dans ce projet qui vous effraie. 

Et si je vous disais que vous avez déjà passé un cap en consultant cet article ? Après tout, il s’agit d’un premier pas vers la réalisation de votre projet : vous avez décidé de vous pencher sérieusement sur la question et de chercher cette inspiration qui vous manque. C’est ainsi que tous les grands rêves se réalisent : par un début. Voici donc votre commencement à vous, votre embarcation pour prendre le large et vous jeter à l’eau, votre premier pas pour prendre de la hauteur et gravir cette montagne. 

Vous trouverez ainsi les sept bonnes raisons de partir en vacances solo si vous êtes en proie à l’incertitude ; les sept preuves que votre projet est noble si vous cherchez un soutien ; les sept merveilles des vacances solo si vous vous projetez sur un tour du monde… Ou simplement sur un week-end à côté de chez vous. A chacune son voyage solo !


<h2>1. Partir en vacances solo : plus qu’un loisir, un acte d’émancipation</h2>

Partir en vacances solo, d’autant plus quand on est une femme, est une véritable forme d’émancipation. Peu importe où l’on se rend : on ne dépend plus que de soi. Une liberté de choix, une liberté de mouvement, une liberté totale qui nous est rarement accessible dans notre quotidien. 

En tant que femme, on dépend effectivement de nombreux éléments externes. De notre travail, qui nous occupe toute la journée “Il faut que je complète ce dossier pour demain !” ; de notre famille, qui s’articule autour de notre présence “Maman, on mange quoi ce soir ?” ; de notre société, qui nous impose une image à respecter “Les fêtes approchent, mais grâce à cette méthode révolutionnaire, vous ne prendrez pas un kilo...”. On dépend du regard des autres, de leurs avis, de leurs remarques. Chaque journée est ainsi rythmée par un ensemble de facteurs qui nous empêchent d’évoluer pleinement par nous-mêmes. 

Partir en vacances solo, c’est donc un acte profondément libérateur et révolutionnaire : pendant le temps que l’on s’accorde, on ne doit plus rien à personne et on peut enfin profiter d’une autonomie totale. Prendre la direction que l’on veut, gérer toutes les situations à notre propre manière, se décider par nous-mêmes sans aucune influence. Une parenthèse de légèreté dans une vie où se sent souvent sous pression, tenue par différents impératifs qui sont d’autant plus stricts pour les femmes, encore aujourd’hui soumises à de trop nombreux codes.

https://www.la-voyageuse.com/voyager-seule

“La liberté est un des dons les plus précieux que les cieux firent aux hommes” écrivait Cervantès, auteur espagnol du XVIe siècle que j’affectionne particulièrement. Une citation précurseure d’une liberté encore plus inestimable pour nous, les femmes. 


<h2>2. Voyager seule pour booster son potentiel</h2>

Oui, on est parfaitement capables de se repérer toute seule. Oui, on peut parvenir à destination sans que quelqu’un ne nous guide. Oui, on peut trouver une solution sans appeler à l’aide. 

Quand on part en vacances solo, on réalise qu’on est capables de tout gérer de manière autonome et de faire face à n’importe quelle situation sans aucune aide extérieure. Quoi de plus gratifiant que de réussir par soi-même ?

Il est très satisfaisant de s’en sortir toute seule et un voyage solo permet ainsi de gagner en confiance en soi. Là où dans notre vie de tous les jours, on hésite, on n’ose pas, on se refrène, lors de vacances solo, on réalise finalement l’étendu de notre potentiel. 

A votre retour, vous serez plus forte. Vous vous serez prouvé que vous êtes capable d’évoluer toute seule. Vous n’aurez alors plus peur de vous faire confiance et de vous lancer dans vos prochains projets : vous connaîtrez votre véritable valeur, bien plus haute que l’estime que vous aviez auparavant. Bien sûr, vous ne serez pas indestructible - mais vous réaliserez que vous aussi, vous pouvez vous affirmer… Comme un homme. 

Vous êtes courageuse, et vous allez vous le prouver. Adélie par exemple est une voyageuse solo qui est parvenue à surmonter ses craintes, et elle vous raconte son parcours dans ce témoignage inspirant.


<h2>3. Partir solo… Et rentrer avec des amis</h2>

Voyager seule et rencontrer du monde
Voyager seule et rencontrer du monde
Paradoxal ? Pourtant, lorsqu’on part en vacances en solo, les occasions de rencontrer, partager et échanger avec les habitants ou les autres voyageurs sont plus grandes.

Effectivement, il se trouve qu’à l’occasion de vacances solo, vous n’allez pas être si seule que vous ne le pensez. La solitude vous aidera au contraire à rencontrer les autres, là où lors d’un voyage à deux, vous aurez plutôt tendance à vous isoler avec votre partenaire de vacances. Au restaurant, vous aurez le temps de vous intéresser au serveur, en boutique, vous pourrez discuter avec l’artisan. Vous pouvez même discuter avec d’autres voyageurs de passage, et vous conseiller des itinéraires et des visites incontournables. 

https://www.la-voyageuse.com/heberger-une-voyageuse-solo
Partir en vacances solo, c’est autant de chances de pouvoir se confronter avec le lieu qu’on visite, là où d’ordinaire, on se contente de l’observer. Chez La Voyageuse, il est justement proposé aux voyageuses solo de rencontrer des hébergeuses avec qui partager un morceau de leurs vacances, pour échanger un peu d’humanité, de bienveillance et d’authenticité. 

Voyager seule, ce n’est donc pas affronter une solitude pesante comme on peut se l’imaginer. C’est même l’inverse : explorer et rencontrer, échanger et partager. 


<h2>4. Laisser la parole à celle que vous êtes réellement</h2>

En réalité, il n’y a pas que le monde que vous allez explorer en partant en vacances solo : c’est vous-même que vous allez (re)découvrir. Un voyage solo n’est pas qu’une succession de visites : c’est toute une introspection. Vous aurez le temps d’apprendre à vous connaître vous, et j’entends par là la réelle vous, celle qui ne se montre pas toujours aux autres, celle que vous mettez souvent de côté pour mieux vous adapter à votre environnement.

Quand on se retrouve dans un environnement nouveau, loin de nos habitudes rassurantes, on découvre de nouveaux aspects de notre personnalité : le courage, la persévérance, l’altruisme… Autant de qualités qui surgissent selon nos rencontres, nos parcours, nos difficultés. Je me souviens de mon voyage au Japon, où j’étais terrorisée à l’idée de devoir me repérer toute seule dans le labyrinthe du métro à Osaka, indiqué exclusivement en japonais… Moi qui avais souvent entendu dire que les femmes n’avaient aucun sens de l’orientation. En fin de compte, je suis parvenue à trouver le bon chemin, sans personne pour me guider : et je ne me suis pas perdue une seule fois. J’ai alors compris que j’avais toujours eu ce côté débrouillard en moi, mais que je n’avais simplement jamais eu l’occasion de l’exploiter, dans un quotidien où mon père, mon petit-ami ou mes amis avaient tendance à s’imposer sans me laisser gérer quoi que ce soit.

Je pense sincèrement que l’être humain est en constante évolution : tout le monde change. Mais quand on part en vacances solo, on est confronté à tellement de nouvelles situations qu’on grandit et qu’on évolue encore plus rapidement. On ne revient jamais complètement identique d’un voyage solo, même de courte durée.  Pour ma part, je suis rentrée de mes vacances solo avec une assurance nouvelle. Je sais que je suis bien meilleure en orientation que ce je pensais, et bien plus débrouillarde. J’ai l’impression d’avoir grandi en seulement dix jours : de la jeune fille mauvaise en géographie, je suis devenue une jeune femme dotée d’un excellent sens de l’orientation.

Si vous aussi vous avez envie de vous redécouvrir mais que vous avez peur de vous lancer, voici un guide pour savoir comment voyager seule quand on est une femme.

Le changement n’advient pas en restant chez soi : sortez, explorez, rencontrez. C’est là que vous avancerez, c’est là que vous vous rencontrerez. 


<h2>5. S’immerger pleinement dans la destination</h2>

Vous allez vous rencontrer, tout comme vous allez vous fondre dans ce nouvel environnement. Partir en vacances solo, c’est le parfait moyen de ne faire qu’une avec sa destination. Une balade solo dans les rues de la ville, une randonnée tranquille dans les montagnes, il n’y a plus que les lieux et vous. Pas d'élément extérieur susceptible de vous déconnecter de votre contemplation, pas de perturbateur dans votre immersion.

Partir en vacances solo, c’est pouvoir s’immerger pleinement dans la destination, comme on s’immerge dans un bon bain chaud. Vous en conviendrez : on entre difficilement à deux dans une baignoire… Et on en profite bien plus quand on est toute seule. Une destination, c’est la même chose. On s’y glisse plus facilement en étant seule, parce qu’on peut profiter pleinement de l’espace autour de nous pour nous en imprégner.

Pour savoir plus précisément comment organiser ce premier voyage solo si c'est votre première fois, je vous propose ce guide pratique.

Voyager seule, c’est l’occasion de s’intégrer pleinement : partir à la rencontre des locaux, dormir chez eux, ou simplement échanger pour mieux appréhender leur univers. On sort de son quotidien pour pénétrer celui des autres : un changement qui nous fait découvrir d’autres habitudes, d’autres cadres, enrichissants et stimulants. A mes seize ans, je suis partie seule en Italie, où j’ai rencontré une jeune fille formidable. Elle m’a par la suite fait découvrir sa région, le lac de Côme, à travers ses propres yeux, ses propres habitudes, son propre quotidien. Une immersion chez elle qui m’a fondue dans le décor. Sa région est ainsi peu à peu devenue la mienne... Et progressivement, le lac de Côme est devenu mon bain chaud à moi.

<h2>6. Un plaisir sur-mesure</h2>
Faire plaisir rien qu'à soi-même
Faire plaisir rien qu'à soi-même
Partir en vacances en solo, c’est un affranchissement, un voyage sans contrainte : vous allez pouvoir organiser votre programme selon vos propres envies. Pas de sacrifice pour faire plaisir à votre amie, pas de compromis pour satisfaire votre fils. 

Nous l’avons déjà évoqué : vous vous sentirez libre, mais pas seulement parce que vous êtes indépendante. Vous allez pouvoir programmer vos visites selon vos propres intérêts, et ainsi organiser un séjour qui vous ressemble. Des vacances 100% personnalisées, en accord avec vos propres attentes. La destination ne dépend que de vos rêves ;  le parcours sur place, que de vos préférences ;  les saveurs, que de vos pêchés mignons. La date de départ est également optimale, puisqu’elle ne tient compte que de vos propres disponibilités...

Que de plaisirs égoïstes qui sont souvent impossibles dans votre quotidien ou quand vous partez en vacances à plusieurs. En ce sens, un voyage solo est une réelle escapade personnalisée. Si vous voulez vous faire vraiment plaisir, ne cherchez pas plus loin : le seul moyen de vous satisfaire réellement est de vous écouter vous-même, et rien que vous-même.

Vous avez envie de voyager seule mais vous avez un budget serré ? Voici spécialement pour vous le top des destinations pour voyager pas cher en France. De quoi prévoir vos vacances idéales.

Le sur-mesure vous va si bien.


<h2>7. Prendre le temps de respirer</h2>

Nous avons abordé l’égoïsme - mais le voyage solo va bien au-delà d’une simple conception individualiste. En réalité, il n’y a même rien d’égoïste à vouloir partir en vacances solo, car il n’y a rien d’égoïste à vouloir se recentrer sur soi-même quand on en ressent le besoin.

Je reste persuadée que les vacances sont nécessaires, parce qu’elles permettent de briser un rythme et de reprendre son souffle entre deux sprints effrénés. Inspirer, expirer : une réelle bouffée d’oxygène quand on passe son temps à courir entre le travail, la famille, les impératifs. Il est donc plus que naturel, à mon sens, de vouloir profiter de cette trêve pour se reconnecter à soi-même. 

Qu’est-ce que je veux réellement ? Quels sont mes rêves ? Où est-ce que je vais ? Ces questions-là sont centrales dans nos existences puisqu’elles définissent finalement le sens que l’on veut donner à cette (courte) vie. Ce sont des interrogations légitimes, qu’on ne peut se poser que lorsque l’on peut prendre le temps d’y songer. Partir en vacances en solo, c’est donc l’occasion de respirer et de se recentrer sur soi, sur ce que l’on veut, sur ce à quoi on aspire.  Ainsi, le “just me, myself and I” (juste moi, moi et moi) n’a rien d’égoïste ou de narcissique - c’est un besoin pour évoluer avec soi-même dans la bonne direction.

En fin de compte, il n’y a qu’une seule personne avec qui on passe l’ensemble de ses jours : soi-même. Faisons l’effort de nous écouter.

Alors, à ce stade de votre lecture, le large ne vous semble-t-il pas plus excitant ? La montagne, plus attrayante ?

Vouloir partir en vacances solo représente une aventure déroutante pour tout le monde. Mais vous seriez également surprise de constater que c’est en se perdant qu’on se retrouve. Il ne s’agit donc pas d’être intrépide, mais de rationaliser et d’accepter cette peur de l’inconnu pour se lancer tant qu’on en a l’occasion.

Être une femme n’a jamais été simple, c’est un fait. Toutefois, il est devenu possible aujourd’hui pour nous de voyager seule, d’être indépendante et de nous montrer aussi forte que nous le sommes. D’innombrables exemples de voyageuses permettent de réaliser que tout est possible. Camille, cette jeune blogueuse de 23 ans est partie faire un tour du monde. Si vous préférez les voyages plus locaux, Chloé est partie faire le tour des Landes en solo et vous partage les trésors cachés de la région

Alors future aventurière, inutile pour moi de vous donner une bonne raison de plus de partir en vacances solo : laissez-vous porter par vos désirs, pour toutes les fois où on vous a empêché de vous réaliser. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, j’ai toujours eu l’impression que sommeillait en moi une petite fille qui a un jour rêvé d’aventure, de grandes épopées, de belles découvertes. Vous avez souvent essayé de rendre votre entourage fier de vous : alors, si vous êtes comme moi, rendez cette petite fille fière de ce qu’elle est devenue, elle aussi.

Quelle sera votre prochaine destination ?

AVENTURE| MODE DE VIE| VOYAGE

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog