COVID-19 : Annonce importante, en savoir plus
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
INSPIRATION

Les 5 raisons qui poussent aux voyages solo

article-photo-222
profile-photo-19003

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Vous aimez cet article ? Partagez le :

Les voyages solo, c’est tout un mode de vie, la première fois c’est un grand pas, une étape à franchir et pour certaines, c’est même un acte d’émancipation voire de rébellion.

Pour comprendre quelles sont les motivations qui poussent au voyage solo, je suis allée à la rencontre de femmes qui sont toutes parties une ou plusieurs fois pour une raison particulière et qui m’ont expliqué quel était ce besoin qui les a amenées à franchir le pas.

Elles m’ont démontré qu’il existe de nombreuses bonnes raisons de partir en vacances solo mais quelle est la raison qui vous pousse, vous, à partir encore et encore ?

Quand je dis vous, finalement, qui êtes VOUS ?


<h2>Une femme en quête de liberté, d’émancipation à travers les voyages solo</h2>
freedom.JPG
Catherine, mère de deux enfants qui assurait à la fois son rôle de parent et gérait son travail, m’a confié : “J’avais tellement de choses à penser à la fois. C’était assez stressant, je n’avais pas de temps pour moi. Et puis un jour j’ai décidé que j’en avais assez. J’ai confié les enfants pour le weekend et je suis partie faire le premier de mes nombreux voyages solo. Je ne suis pas partie loin mais j’étais seule et c’était le principal. Ca m’a fait tellement de bien. Quand je suis rentrée tout le monde m’a dit que j’avais changé et je l’ai remarqué aussi. J’étais plus sereine, sûre de moi, je prenais les choses une à la fois. Parce que, après tout, cette force que j’avais trouvé dans mes voyages solo je l’ai toujours eue en moi je n’avais donc pas de raison de me laisser dépasser par mon quotidien.”

Catherine n’est qu’un exemple de femme qui cherche à abandonner cette charge mentale qui lui colle à l’esprit. Mais elle représente peut-être aussi ces femmes, mères de famille, étudiantes fatiguées, qui ne cherchent qu’à s’évader de leur quotidien et à repousser leurs limites. 

Ces femmes, qui cherchent à s’émanciper de ce rôle de mère ou d’étudiante parfaite qu’on leur a imposé sans leur demander leur avis et à retrouver leur liberté. 

Beaucoup d’entre elles peuvent paraître timides ou réservées, n’ayant pas leur mot à dire mais le sont peut être bien moins une fois seule, à se rendre enfin compte de la force qu’elles ont en elles. Plus besoin d’écouter ce qu’on leur dicte depuis toujours, elles décident d’être libres, de s’émanciper et se retrouver en tant que mère, étudiante, femme.

Mais à Catherine on peut aussi identifier les femmes, qui ont toujours été forcées d’obéir à des règles strictes dictées par leurs proches, maris ou même l’état. Les femmes issues de pays ou leurs droits sont bien souvent contestés et pour qui les voyages solo représentent à eux même un acte de rébellion envers tout ce qu’elles ont toujours suivi à la lettre, envers leur culture, leur peuple. 

Ces femmes qui, malgré tout, désirent au plus profond d’elles, découvrir qui elles sont réellement, quelle est leur voie, pourquoi elles existent. 

Catherine fait partie de ces femmes pour qui les voyages solo sont un moyen de décrocher du quotidien et découvrir ou redécouvrir un peu de leur liberté pour revenir changées

Mais peut-être n’êtes vous pas une Catherine, alors quel est votre besoin à vous ?

Devenez une voyageuse solo.png

<h2>Une femme avec un besoin de reconstruction</h2>
Reconstruction.JPG
Qu’elles fassent partie de mon entourage ou de mes voyages, j’ai pu rencontrer de nombreuses femmes fortes. Françoise, retraitée, qui ne voyait pas l’avenir sans Claude, son mari décédé, est l’une d’elle. Elle m’a un jour confié une sage parole : “Ce n’est pas tant de se rendre compte que l’on ne va pas bien, ça je le savais. C’est surtout de décider que l’on veut s’en sortir, changer notre triste quotidien et franchir le pas. Moi, cette force, je l’ai trouvée dans mes voyages solo, où même quand je suis seule, je sais que Claude veille sur moi.”

Françoise est une femme en quête de reconstruction après une épreuve particulière. Elle représente ces femmes ayant traversé de dures épreuves, pour certaines subi des violences conjugales, pour d’autres eu à surmonter un décès. Nombreuses sont les raisons qui poussent ces femmes à chercher un moyen de s’en sortir, de se reconstruire. 

Comme Françoise et Patricia, ces femmes choisissent de reprendre le contrôle. Elles décident de croire en elles et de se relever pour affronter la dure réalité. 

Par les voyages solo, elles peuvent se retrouver. A travers eux, elles reprennent confiance en elles mais aussi en l’humain. Les rencontres faites grâce à un couchsurfing sécurisé et uniquement pour les femmes, une randonnée dans la montagne enneigée, de petites choses qu’elles ne se voyaient peut-être pas faire, mais qui une fois accomplies sont une vraie fierté. Une preuve de la volonté qu’elles détiennent et qu’il leur suffit d’accepter pour qu’elles dépassent cette tristesse ou cette peur qui pouvait les accabler. Après tout voyager seule quand on est une femme n'est pas nécessairement compliqué, mais peut être pour certaines un grand pas.

Petit à petit, un pas à la fois, ces voyages solo qui ne leur semblaient pas être une priorité leur permettent finalement de rassembler leurs esprits et de choisir, cette fois-ci, comment elles, et elles seules souhaitent se reconstruire.

Ces femmes deviennent parfois même les baroudeuses les plus aguerries de leur entourage.

Et vous, est-ce la raison pour laquelle vous voyagez ? Ou en est-ce une autre ?


<h2>Une femme à la recherche de son vrai soi - avec un besoin de déconnection</h2>
disconnect.JPG
Marie, étudiante en médecine en était là, un peu perdue, dépassée par son quotidien même si elle parvenait toujours à le gérer. Puis elle est partie en voyage en solo.

A son retour, elle m’a raconté : “Je ne suis pas faite pour la médecine. Je crois que finalement je ne fais ça qu’à cause de l’image qu’en ont mes parents et la société, mais ça ne me plait pas. Pendant mon voyage solo j’ai eu le temps de beaucoup penser. A ça, à moi, mon avenir et je ne me suis pas vue travailler là-dedans toute ma vie. Moi j’aime la rencontre, le partage, la relation avec des clients par exemple. Sans ce voyage je pense que je serais restée cachée dans cette fausse moi. Je serais peut-être même devenue médecin. Mais ce n’est clairement plus mon idéal.”

Le cas de Marie est propre à elle-même mais il peut représenter, bien que différemment, tout un tas de femmes. Ces femmes qui se sentent lassées ou bien, qui n’en peuvent plus de la routine et qui ne savent plus où elles vont ni à quoi bon continuer. 

Mais Marie représente aussi, simplement ces femmes qui ont besoin de se retrouver. Ces femmes qui en ont assez de crouler sous les dossiers et cherchent un moyen de déconnecter.

C’est là que les voyages solo et les meilleurs conseils de voyage vont les aider. À travers eux, elles peuvent se redécouvrir, faire ressortir la femme qu’elles sont réellement. Faire une marche méditative à travers les sentiers de forêt ne leur aurait pas effleuré l’esprit et pourtant, c’est un bon moyen pour elles de se recentrer sur le moment pour se sentir apaisées.

Plus de boulot, plus de téléphone, lors de ces voyages solo l’important est de tout mettre sur pause et de profiter de l’instant. Leur instant à elles, ces femmes qui se retrouvent là, seules, dans ce lieu inconnu, sans personne pour les déranger, ou pour leur dire ce qu’elles doivent faire.

Dans ce voyage solo c’est elles et seulement elles qui sont présentes. Leur esprit est plus libre, il peut vagabonder et penser ou repenser à de nouvelles perspectives. Le silence qui les entoure et qui avant pouvait brouiller leur esprit, est aujourd'hui signe de la paix et du calme qui les composent, du contrôle qu’elles ont repris, de leur totale déconnection.

Voyager solo.png

Ces femmes sont finalement apaisées grâce à ces voyages solo qui leur auront permis de se recentrer et de se retrouver. Retrouver la femme qui n’a peur de rien, qui est prête à abandonner ce job qui la lasse pour quelque chose qui lui plait, à transformer son quotidien et profiter un peu plus de l’instant.

Alors, êtes-vous une de ces femmes ? Etes vous à la recherche de vous-même à travers le voyage ? Peut-être n’est-ce toujours pas votre raison à vous de voyager.


<h2>Une femme avec un besoin de rencontres, de découverte</h2>
discover-meet.JPG
Myriam, une hébergeuse que j’ai rencontré, m'a confié : “Je suis aussi une grande voyageuse, mais j'ai choisi d’héberger en plus parce que c’est là que je rencontre d’autres femmes inspirantes. Des femmes qui vont m’apprendre par leurs récits de voyages et me donner cette envie de m’y tenter moi aussi. 
Finalement, j’ai autant à apprendre d’elles, qu’elles de moi. C’est ça qui est beau dans le voyage, qu’on le fasse ou qu’on héberge quelqu’un qui en fait un, pour moi, on apprend dans les deux cas. Différemment, mais on apprend toujours.”

Myriam a sa vision du voyage. Elle sait ce qu’elle cherche au travers de ceux-ci. 

Myriam c’est toutes ces femmes qui aiment avant tout le partage, qui sont en quête de nouvelles rencontres, de nouvelles cultures. Ces femmes qui sont déjà parties avec des copines de voyage et qui ont envie de nouveauté. 

En road-trip pour certaines, à l’hôtel pour d’autres, elles essayent différents types de voyages mais ce qui les intéresse toutes c’est la rencontre et pour ça rien de mieux que de pratiquer le couchsurfing.

Tous ces voyages solo qu’elles font, elles les feront encore pour une bonne raison : l’aspect humain et pour cela pas besoin de compagnon de voyage, à moins que celui-ci ne soit autre qu'elles-mêmes. 

Peut-être certaines n’y pensaient même pas avant de se lancer dans l’aventure mais leurs voyages leur ont ouvert les yeux et la voie. A travers les voyages solo et notamment grâce aux plateformes de couchsurfing, elles ont rencontré des personnes authentiques qui leur ont partagé leur amour de la région, mais aussi leur savoir, leur expérience, leur point de vue.

 
devenir hébergeuse.png
 

C’est ce qu’elles aiment dans le voyage, cet apprentissage constant à travers de nouvelles rencontres qui les fait grandir bien plus qu’elles ne l’imaginent sans même s’en rendre compte. 

C’est d’ailleurs ce qui les pousse à franchir le pas encore et encore : cette envie incontrôlable d’en savoir plus sur ce monde inconnu et toutes les richesses qui le composent, matérielles ou intellectuelles. Un paysage incroyable, un monument imposant, une conversation animée, des profils différents venant des quatre coins du monde. Elles sont passionnées et voyager les fait vibrer.

Alors, êtes-vous une Myriam ? Avez-vous une soif de découverte inétanchable ? 


<h2>Une femme qui veut donner envie aux autres</h2>
inspire.JPG
Finalement, j’ai rencontré Carole, jeune femme de la trentaine qui m’a partagé ceci : “Tu sais, avant je travaillais pour le service compta d’une grande boîte. Mais un jour, après un voyage, j’ai compris que ça ne m'apportait rien. Mon voyage lui m'avait tellement plu, j’ai su que je voulais en faire mon métier.
Je savais que ça allait être dur mais j’ai voulu essayer parce que j’avais envie de partager mon amour du voyage avec tout le monde et leur donner cette envie de partir découvrir le monde. C’est pour ça qu’en 2017 j’ai créé mon blog. Je l’anime depuis à chaque voyage par des récits de mes aventures et des photos qui donnent envie pour peut-être en inspirer quelques-uns là dehors.”

Carole a décidé de faire des voyages solo une priorité dans sa vie même si cela pouvait s’avérer difficile et cela quels que soit les imprévus rencontrés lorsqu'elle part globetrotter.. 

Carole, c’est ces femmes amoureuses du voyage depuis toujours. Ou encore celles qui ont décidé de se lancer dans ce projet de créer un blog, pour partager leurs récits et d’en vivre, qui veulent devenir de grandes blogueuses comme l’Oiseau Rose, Graine de Voyageuse ou encore Le Blog de Sarah.

Les femmes qui ont traversé bon nombre de pays à la recherche de sensations et de quoi impressionner leurs lecteurs. Celles qui voient toujours plus loin en termes de photo parfaite, la photo qui donnera envie à tous de suivre leurs pas. Ce coucher de soleil resplendissant, ce feu de camp sur la plage, cette randonnée à cheval tout est prétexte à représenter au mieux le bonheur des voyages solo. 

Une nouvelle destination, une nouvelle culture, une nouvelle activité, ces femmes aiment pour sûr la rencontre et le partage mais leur but à elles, au-delà de cela, c’est d’inspirer. Inspirer leurs lecteurs, leur transmettre cette passion qu’elles ont développée. 

Elles veulent plus que tout leur donner ce goût du savoir et de la découverte de soi à travers le voyage.

Peut-être que ces femmes, c’est vous. Peut-être recherchez vous à donner envie à d’autres de vous suivre et découvrir leur raison et besoins à elles de faire des voyages solo.

<h2>Une femme avec un besoin universel :</h2>

Finalement, c’est peut être vous qui parvenez à réunir toutes ces motivations qui poussent à faire des voyages solo. C’est peut être vous qui aidez ces femmes à franchir le pas. Parce que finalement, c’est peut être vous aussi, la femme en quête de liberté, de reconstruction, de déconnection et de découverte.

Quelles que soient vos motivations, vos besoins, le simple de franchir le pas et de revenir changée peut en inspirer plus d’une, qu’elle connaisse votre histoire ou non.

Alors partagez, vos expériences, votre savoir, votre but et aidez toutes ces femmes à ressortir de là aussi grandies que vous. Parce que, que vous voyagiez au Mexique, en Bulgarie ou dans la région voisine, vous aurez vécu une nouvelle aventure qui aura transformé votre quotidien.

Qu’attendez-vous, prête à voyager

AVENTURE| MODE DE VIE| VOYAGE
Vous aimez cet article ? Partagez le :

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog