COVID-19 : Annonce importante, en savoir plus
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
CONSEILS & ASTUCES

Les 10 commandements pour dormir chez l’habitant

article-photo-195
profile-photo-19003

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Vous aimez cet article ? Partagez le :

Vous avez été convaincue par les bonnes raison de partir en voyage solo et avez enfin trouvé la plateforme de couchsurfing qui vous convient le mieux. Après avoir tout planifié vous êtes bien décidée à vous lancer dans l’aventure.

Sac à dos bien rempli, itinéraire de votre road trip bien choisi, ne vous reste plus qu’à partir.

Mais sur le pas de la porte, vous doutez soudainement de votre entente avec votre hôte.

Soyez rassurée, Hermès, dieu du voyage vous a préparé quelques commandements que vous pouvez mettre en place afin de vous garantir un séjour sans tracas.

Voyager solo.png


<h2>1) Pour dormir chez l’habitant, ta sécurité avant tout tu mettras</h2>

Bien entendu, un voyage peut comporter quelques tracas. Lorsqu’on dort chez l’habitant, d’autant plus lorsqu’on est une femme, il est conseillé d’être prudente. Certains profils peuvent être mal remplis, mensongers et indiquer une location qui n’est pas la bonne ou une condition différente de la vérité (un(e) hôte vivant seul(e) et non en famille, …). Quand on découvre que les données ne sont pas les mêmes que celles renseignées, fait exprès ou non, on ne se sent pas très à l’aise. 

Pourquoi la personne, nous a-t-elle menti ? Quelles sont ses intentions ? On peut vite se monter la tête, se sentir abusée et s’imaginer le pire pour la suite. Ne vous montez pas la tête à la recherche d’une stratégie telle Athéna mais profitez de sa sagesse.

Le mieux pour cela est de prévoir un plan B et éviter de vous retrouver dans la situation de Sylvie. Sinon, vérifiez bien que votre hébergeur est une personne de confiance trouvé sur un site sécurisé, comme La Voyageuse par exemple, ou trouvez-vous UNE hébergeuse pour vous sentir encore plus en sécurité.


<h2>2) Ton hôte tu ne jugeras point</h2>

Sa déco ne vous plaît pas, elle est trop vieillotte, pour sûr, la déesse du mauvais goût vous entoure... oh misère elle met le lait avant les céréales et, quoi ? Elle mouille sa brosse à dent après y avoir mis son dentifrice ? Ce n’est pas votre habitude, mais c’est la sienne. On ne vous demande pas de faire comme elle, mais de respecter ses mœurs et ses goûts. 

Elle ne cuit pas ses pâtes comme vous ? Observez, vous allez peut-être apprendre de nouvelles recettes. Partagez vos habitudes pour comprendre les siennes et soyez ouverte d’esprit. Concernant vos opinions, ne soyez pas trop fixée, essayez d’entendre pourquoi votre hôte pense différemment et discutez-en avec elle plutôt que de juger sa pensée.

Peut-être que votre hôte japonaise plante ses baguettes dans son plat pour une raison particulière, qu’elle sera ravie de partager avec vous si vous soulevez la question. Quand on choisit de dormir chez l’habitant, discuter de manière passive finit toujours par soulever des réponses originales, si vous êtes intriguée par votre hôte et ses habitudes, elle l’est certainement tout autant par vous. 

Par exemple, Laure, voyageuse avec qui j’ai pu échanger, était étonnée de trouver un bidet dans la maison son hôte italienne et à même pu débattre à ce sujet lorsqu’elle l’a questionnée sur l’utilité de la chose. Insolite n’est-ce pas ? Mais d’autant plus authentique ! Poséidon lui-même n’en revenait pas, cela dit dieu de la mer sonne mieux que dieu du bidet...


<h2>3) Tes affaires rangées tu garderas</h2>
suitcase.JPG
Lorsque vous choisissez de dormir chez l’habitant évitez de trop vous étaler. Une chaussette par-ci une culotte par-là, votre hôte risque de ne pas apprécier de voir vos affaires traîner dans sa maison si bien tenue. Si vous avez une chambre pour vous, mieux vaut tout garder à l’intérieur de celle-ci. Essayez de rangers vos biens dans votre sac lorsque vous partez en journée pour que votre hébergeuse ne s’évanouisse pas en votre absence, croyant qu’une furie a dévasté la chambre. 

Pire encore, si votre hôte n’est elle-même pas très organisée, et que vous commencez à vous éparpiller vous aurez de grandes chances d’oublier la moitié de vos affaires en repartant. Pour éviter que cela ne vous arrive, souvenez-vous de ces astuces pour organiser votre premier voyage solo et vérifiez votre liste de biens emportés. Alors telle Hestia, gardez le foyer rangé et accueillant vous vous en remercierez tout autant.


<h2>4) A l’hôtel tu ne te croiras pas</h2>

Souvenez-vous, vous êtes dans la maison de quelqu’un, dormir chez l'habitant ce n'est pas être à l’hôtel, il est important de la respecter. Rentrer à toute heure après avoir passé la nuit à boire du vin avec Dionysos et à festoyer avec des inconnus, avec vos chaussures pleines de terre et faisant du bruit comme si vous étiez complètement seule. Ce n’est peut être pas la meilleur des idées pour vous entendre avec hôte. Oui il faut respecter l’habitation mais aussi se souvenir que l’hôte y vit avec vous.

Si vous lui faites regretter de vous avoir hébergé, le séjour en sera moins plaisant pour vous comme pour elle. Si vous choisissez de dormir chez l’habitant, discuter de son rythme de vie à votre arrivée vous permettra de savoir si votre hôte a des règles en particulier. Chaque personne est différente, alors il est important d’en parler.

Recevez une voyageuse.png


Peut-être que l’une de vos hôtes souhaitera partager tous ses repas avec vous tandis qu’une autre ne sera pas disponible et vous laissera vous débrouiller de ce côté. Tout un tas d’aspects sont propres à l’hôte alors il est important d’en prendre connaissance dès votre arrivée pour que le séjour se passe dans les meilleures conditions possibles pour tout le monde. Si quelqu’un partageait votre quotidien vous aimeriez qu’il en fasse tout autant non ?


<h2>5) Aux us et coutumes tu t’adapteras</h2>

S’adapter à son hôte s’est aussi s’adapter à son mode de vie et potentiellement à ses coutumes. A l'international ou même si vous voyagez dans votre propre pays, votre hôte aura sûrement des traditions locales qu’elle se fera un plaisir de vous faire découvrir. 

Peut-être se lève-t-elle très tôt pour faire du taï chi devant magnifique soleil levant tiré par Apollon sur son char. Si vous choisissez de suivre son rythme de vie vous serez pour sûr dépaysée. De son côté, elle sera certainement contente de partager ces moments avec vous et de voir que vous les appréciez. 

Lors de l’un de mes voyages, j’ai par exemple pu découvrir une des habitudes de la famille chez qui je logeais. Chaque soir, avant le repas que nous prenions tous ensembles, chacun racontait quelque chose qu’il avait fait, vu, ou entendu dans la journée et qui l’avait mis de bonne humeur. 
Ca m’a paru assez étrange au début, mais après une journée morose, j’ai compris, le but était, qu’en partageant un petit moment de joie avec tout le monde, on finisse par tous se sentir bien et que l’on passe un repas dans la bonne humeur pour commencer une nouvelle journée sur le bon pied. Cela paraissait très symbolique pour eux et leur famille respirait la joie.


<h2>6)  Le repas et les cadeaux offert tu respecteras</h2>
meal.JPG
En parlant de partager son repas, c’est une étape important lorsqu’on décide de dormir chez l’habitant. Bien sûr, il arrive que certaines personnes n’aient pas le temps ou l’envie de manger avec vous. Mais en général vous finissez toujours par partager un repas.

Bien souvent, ce sera un plat typique de la région que votre hôte aura mis du temps à préparer, avec tout son coeur et sa volonté. Pour ne pas l’offenser, à moins d’une allergie soudaine, vous n’aurez pas d’autre choix que d’y goûter. Souvenez-vous que cela lui a pris du temps. Si vous prépariez une de vos spécialités, vous n’aimeriez pas que votre invité refuse ne serait-ce qu’une bouchée. Vous serez peut-être surprise par ce plat dont le visuel ne vous inspire pas confiance mais qui s’avère pourtant savoureux.

En retour, vous pourrez bien sûr leur faire goûter une des spécialités de votre région. (en général, vous trouverez de quoi faire des crêpes partout dans le monde, oui la Bretagne est omniprésente).

Plus globalement, au-delà du repas, il est important d’être bien au courant des habitudes et coutumes locales et d’accepter, avec bon nombre de remerciements, les potentiels cadeaux que l’on vous offrira, ne vous attendez pas non plus à recevoir une corne d’abondance, tout générosité a ses limites. 

En guise d’exemple concernant le repas, au Maghreb, finir son plat est signe que l’on a encore faim. Ne soyez donc pas étonnée de voir revenir votre assiette pleine de nourriture alors que vous aurez déjà bien assez mangé. Pour que ce cycle s’arrête et que l’on ne vous ramène pas votre 36e assiette de la soirée, laissez un peu de nourriture dans celle-ci. Ainsi, les locaux seront contents et entendront par là que vous n’avez plus faim.


<h2>7) Ton aide à l’hôte tu offriras</h2>

Nettoyer votre chambre avant votre départ, faire la vaisselle ou encore préparer un repas, Briarée et ses 100 bras vous seraient bien utiles pour aller plus vite. Vous profitez d'un hébergement gratuit alors toutes ces petites choses qui ne vous semblent rien sont pourtant remarquées par les hôtes. La plupart vous remercieront pour l’aide apportée et retiendront de vous ce côté attentionné. 

A découvrir cet aspect de vous plein d’attentions, certaines hôtes qui se méfieront au premier abord pourraient devenir plus chaleureuses et vous faire découvrir leur régions selon leur vision. Une aide en entraîne toujours une autre !

C’est, après tout, assez simple que d’aider sur quelques tâches contre le gîte et voire bien souvent le couvert. Vous créerez peut-être une nouvelle amitié entre votre hôte et vous et passerez un séjour d'autant plus agréable.


<h2>8) Ton intimité et ta pudeur tu préserveras</h2>
privacy.JPG
Aspect qui dépend beaucoup des personnes, pays et cultures. D’une manière général la pudeur est encouragée lorsque vous décidez de dormir chez l’habitant. Peut-être avez l’habitude de vous promener en serviette de bain à travers votre maison à la recherche de votre tenue du jour. Toutefois, chez beaucoup de personnes, cela sera très mal perçu. Rangez donc votre tenue d’Aphrodite et conservez votre part de mystère. Ne voyez pas cela comme un inconvénient du couchsurfing mais comme une partie de votre aventure.

Si vous partez vous doucher emportez avec vous de quoi vous changer dans le salle de bain, ou au moins de quoi vous couvrir en sortant de celle-ci si vous n’êtes pas encore décidée quant à la couleur de votre tee-shirt du jour (Cristina Cordula, déesse des fashionista, aide moi).

De même lorsque vous sortez, prêtez attention aux tenues des locaux. Porter une jupe peut vous paraître anodin mais dans certaines régions, certains lieux, ou certaines occasions, cela peut être mal vu. 


<h2>9) Des sujets sensibles à aborder tu seras alerte</h2>

Vous vous faites généreusement héberger par votre hôte. Dès lors, évitez de trop mentionner votre situation, le fait que vous soyez aisé ou non. Globalement, à travers le monde, l’argent peut être tabou. Cela dit bon nombre d’autres sujets peuvent vous paraître anodins mais sont pourtant prohibés par la personne chez qui vous logez voire même dans le pays entier. 

Soyez bien au courant des discussions à éviter, vous ne connaissez pas la personne et ne savez pas comment elle peut réagir. Alors si vous souhaitez discuter avec votre hôte d’un sujet que vous pensez sensible, soyez bien sûre que cela ne la mettra pas mal à l’aise avant de l‘aborder pour ne pas la pétrifier comme si elle avait croisé le regard de Méduse elle-même. 

Par rapport à l’argent, ne pas en parler ne veut pas dire pour autant que vous ne pouvez pas offrir quelque chose en retour pour remercier votre hôte, un cadeau que vous aurez acheté ou même une recette de votre région ;).

Devenir voyageuse.png


Sarah qui a voyagé au Maroc m’a partagé ceci : « A l’époque, j’étais jeune et je n’avais pas grand revenu et peu de possession, mais de voir que cette famille qui détenait si peu de biens m’avait généreusement accueilli et s’apprêtait même à partager avec moi son repas, cela m’a vraiment émue. Bien qu’il ne me restait que peu de nourriture je n’ai pas hésité une seconde à partager avec eux en guise de remerciement. J’ai aussi souhaité offrir, en plus de cet échange, un bracelet que j’avais au poignet, à leur plus jeune enfant qui semblait beaucoup l’apprécier. C’était une vraie leçon de vie et je suis ravie d’avoir pu partager avec eux ne serait-ce qu’une soirée. »


<h2>10) Autonome tu seras</h2>

Quand on va dormir chez l’habitant, tout ne nous est pas dû. Le logement est généreusement mis à notre disposition, mais cela ne signifie pas pour autant que tout ce qui est à l’intérieur nous appartient. Selon ce qui a été convenu avec notre hôte avant notre arrivée, il se peut qu’elle ne nous fournisse pas de draps, de nourriture et que nous n’ayons même pas accès au frigo. 

C’est pour cela qu'il faut être prête à se débrouiller, que ce soit pour manger, les transports ou encore gravir le mont Olympe. Bien des hôtes auront envie de partager avec vous leurs savoir sur la région et vous emmèneront même la découvrir. Ce n’est pas pour autant qu’il faut s’attendre à ce que toutes le fassent. Certaines n’ont pas le temps mais vous proposent tout de même un toit. Alors, profitez de ce que vous avez ! 

Ici, pas de prophétie, chaque séjour est unique en son genre. Si vous suivez ces quelques commandements, êtes ouverte d’esprit et conservez cet amour du partage, vous en ressortirez grandie. 

Rencontrer de nouvelles personnes, discuter avec elles et profiter de tout ce qu’elles ont à vous offrir, à vous raconter, chaque aventure vous change un peu plus. De nouvelles connaissances, de nouveaux sujets de discussions, vous ferez des erreurs, votre voyage ne sera jamais parfait ou ne collera pas totalement à l’idée que vous vous en étiez fait.

Finalement, c’est encore mieux, se laisser surprendre par les aléas du voyage ne le rend que plus authentique vous pouvez remerciez Hermès pour ses bons conseils ! Alors savourez car chaque voyage a une fin (enfin, jusqu’au prochain).

Il ne vous reste maintenant plus qu’à trouver une hôte dans la destination de votre choix et vous laisser guider !

AVENTURE| MODE DE VIE| CULTURE LOCALE
Vous aimez cet article ? Partagez le :

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog