COVID-19 : Annonce importante, en savoir plus
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
INSPIRATION

Le baroudeur d’aujourd’hui : indiana jones vs lara croft

article-photo-225
profile-photo-19003

Les opinions exprimées dans cet article sont propres à l'auteur·e.

Vous aimez cet article ? Partagez le :

Si je vous dis baroudeur, vous allez certainement penser à un type barbu armé d’un sac à dos, d’un couteau suisse et qui vient de passer une semaine à vivre par ses propres moyens ? Un genre d’Indiana Jones sans le trésor caché.

Mais ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ?

Pourquoi cette vision d’un baroudeur qui brave les dangers et aime l’aventure est directement attribuée à un homme ?

Après tout Lara Croft est elle aussi une baroudeuse.


<h2>Baroudeur VS aventurier</h2>
globetrotter-or-adventurer.JPG
Quand je parle de baroudeur, cela ne signifie pas pour autant que j’entends aventurier. Dans les films fictifs mettant en scène des personnages très forts et débrouillards, en quête d’un trésor dont le scénario est généralement exagéré et qui finissent toujours par s’en sortir, cela peut être le cas. Mais lorsqu’on prend un exemple de vrai baroudeur, il n’en est pas pour autant un aventurier. 

Bien entendu, il existe certaines personnes en quête du trésor de leur vie et qui explorent le monde en suivant des cartes et pistes en tout genre, même dans la réalité. Ces personnes ont plus le profil d’aventurier(es) que de baroudeur même si elles peuvent bien sûr s’apparenter aux deux.

Pour autant, pas besoin de se retrouver au milieu d’une cité perdue pour profiter.

Voyager solo.png


Le baroudeur lui, n’est pas nécessairement un aventurier aguerri, mais il vit aussi sa propre aventure, une aventure en lien avec une ou plusieurs raisons qui l’ont poussé au voyage.


<h2>L’image du baroudeur, un vieil archétype</h2>
indiana-jones.JPG
Depuis toujours lorsqu’on parle de force, de courage voire même de héros, on attribue ces adjectifs à des personnages masculins. Le stéréotype de l’homme fort qui brave tous les dangers pour sauver sa belle en détresse. L’aventurier, le héros, qui sauve la ville d’un danger imminent et qui est ensuite remercié de tous pour sa bravoure.

Même quand on prend des faits réels, les forces de l’ordre, les militaires, les pompiers pendant bien longtemps et encore aujourd’hui sont majoritairement représentés par des hommes. 

Un acte de bravoure, une traversée aventureuse et dangereuse d’un pays, seul un homme peut en être l’auteur.

Cette idée s’est immiscée il y a bien longtemps dans les esprits de tous, véhiculée par la culture populaire. Même dans ce que l’on transmet aux plus jeunes sans forcément le vouloir. 

Si on reprend le simple profil de notre cher Indiana Jones : une homme moderne, professeur lambda qui cache en lui un véritable baroudeur, on fait une fois encore face au portrait de l’homme associé à la force et la débrouillardise. C’est d’ailleurs pour cela que son arrivée a inspiré et inspire, encore aujourd'hui, bon nombre d’hommes et de garçons.

Malheureusement, le seul portrait féminin qui est fait dans ces films est attribué à femme qu’ici encore, notre cher aventurier doit sauver, celle-ci étant incapable de se sauver elle-même. Jones est l’homme fort, là pour réparer les dégâts, sauver la civilisation et pourquoi pas rendre une ou deux femmes éperdument amoureuses au passage. La femme elle, sert de trophée.

Au-delà des films auxquels de jeunes filles auraient du mal à s’identifier, les jeux et jouets vendus à son effigie ne facilitent pas non plus la chose. Chapeau de baroudeur, couteau attaché à la ceinture et même fouet pour contrer ses adversaires, le kit parfait de l’aventurier. Seulement, la publicité est une fois encore adaptée aux garçons et ne permet pas aux filles de se retrouver dans le personnage. 

Un choix regrettable pour la place attribuée aux jeunes filles dans la société et les choix qu’on leur laisse par rapport à ce qu’elles peuvent ou ne peuvent faire. 

Vous vous dites certainement que cela n’a pas de lien ou de réel impact, mais si l’on vous dit toute votre enfance que ces jouets de baroudeur ne sont pas pour vous, que c’est un truc de garçon, l’idée d’en devenir un dans le futur vous viendrait-elle même à l’esprit ?

Au-delà de ce pauvre papy Jones sur lequel je me suis peut-être un peu acharnée, si on prend l’exemple des films de baroudeurs ou d’aventuriers ce sont, là aussi, des hommes. Into the Wild, 127 heures ou même Crocodile Dundee, tous ont pour caractère principal un homme qui démontre sa force à travers son parcours. 

La société parviendra-t-elle à briser le stéréotype de l’homme fort et de la femme en constante détresse ?


<h2>Une société en évolution ?</h2>
lara-croft.JPG
Depuis peu la société tente de redonner un image plus forte à la femme, de l’imposer aux côté de ce baroudeur ou cet aventurier dont on parle tant. Malheureusement, les premiers essais ne furent pas fulgurants comme avec, par exemple, avec la Lara Croft des jeux vidéos, grande baroudeuse et aventurière, incarnée par Angelina Jolie en 2001 dans le film du même nom. Certes l’idée de créer une femme forte est présente mais la représentation hypersexualisée de celle-ci avec des seins prohéminents et un corps de rêve n’aide pas vraiment à s’identifier au personnage en tant que femme.

Là encore le personnage n’est pas vraiment pensé pour les femmes mais plutôt pour plaire aux hommes…

De même pour les récits de voyages. Ne pensez pas qu’Into the wild était le seul film à relater d’une expérience de baroudeur. Non, en 2013 et 2014 sont sortis les films Tracks et Wild, deux films racontant l’histoire d’une femme baroudeuse, partie à l’aventure en solo pour l’une et avec des compagnons de voyage pour l’autre. Seulement, malgré la beauté de leur voyage, leur récit n’a pas connu le même succès que lorsqu’il était conté par un homme.

Mais comme on dit, on apprend de ses erreurs. On voit d’ailleurs bien que notre société grandit et cherche à imposer un peu plus la femme comme une égale à l’homme, capable de faire autant que lui, parce que c’est le cas, l’approche tant cinématographique, que dans les pubs où ce qu’on enseigne aux jeunes filles à été revue et ça paye.

Si on prend pour exemple le nouveau film de Lara Croft sorti en 2018, la jeune femme qui brave les dangers est plus commune, elle colle au descriptif et est ici bien moins sexualisée. Les jeunes filles peuvent un peu plus s’identifier à elle, à son histoire et au courage dont elle fait preuve.

Les jouets sont aussi de moins en moins genrés même s’il reste du progrès à faire. Cela peut être perçu comme stratégique d’un point de vue économique, mais n’allons pas blâmer qui que ce soit d’avoir enfin fait un pas en faveur de l’égalité. L’ouverture d’esprit permet aux entreprises de toucher une nouvelle cible qui ne demande qu’à être considérée.

La société évolue, les mœurs et la culture populaire aussi. Cette fois-ci les femmes veulent être perçues différemment. Elles ne sont plus à sauver, elles ne plus de simples potiches ou trophées. Les femmes sont au cœur de l’action. A vrai dire, elles l’ont toujours été mais aujourd’hui il est temps d’en parler. 

Il est temps de montrer aux hommes que la femme est leur égale et qu’elle aussi peut-être un grand baroudeur. 

Alors Jones, prêt à céder ta place ?


<h2>Et demain ?</h2>
nowadays-woman-travel.JPG
Ou devrais-je dire et aujourd’hui parce que notre demain se construit aujourd’hui et a déjà commencé à changer.

Aujourd’hui, plus besoin de gadgets en tout genre, de cité interdite. Partir en road-trip, pratiquer le couchsurfing et faire des voyages solo quelle qu’en soit la raison ou le but, fait de vous une baroudeuse. 

Le baroudeur d’aujourd’hui c’est vous. Que vous ayez 20, 40 ou 70 ans, plutôt du genre à dormir à l’hôtel que chez l’habitant ou à partir entre filles, vous connaissez vos envies et les assouvissez sans peur.

Parce qu’aujourd’hui, ce sont une majorité de femmes qui voyagent solo et non d’hommes, avec 60% d’entre elles qui se prêtent à l’aventure. Selon une étude, entre 2015 et 2017 les femmes voyageant seules étaient deux fois plus nombreuses que les hommes. Ces chiffres ne paraissent rien mais prouvent pourtant une totale évolution dans les esprits de tous mais surtout des femmes.

Devenez une voyageuse solo.png

Des groupes d’aide au voyages solo en tant que femmes ont vu le jour, des plateformes de couchsurfing sécurisé ont été créées et des hashtags sur les réseaux mis en place, pour faire du voyage solo en tant que femme, un vrai mouvement. S’inspirer des récits des autres et faire en sorte que les femmes d’aujourd’hui n’aient plus peur de s’aventurer seules. Que ces mêmes femmes prouvent au monde mais surtout à elles-mêmes la force présente en elles. 

Beaucoup se mettent même à créer des blogs relatant de leurs récits de voyages et cherchant à inspirer toutes ces femmes qui n’osent pas voyager solo, leur expliquant comment voyager seule en tant que femme, leur donnant des conseils de voyage ou des témoignages d’expérience après un riche voyage en Bulgarie.

Elles dénoncent aussi le sexisme présent dans le voyage solo, pour certaines les problèmes rencontrés sur des plateformes de couchsurfing non adaptées, pour d’autres les remarques désobligeantes mais donnent aussi leurs règles de sécurité pour faire un road-trip. Certaines parlent même des violences faites aux femmes dans le monde et considèrent le voyage solo comme un moyen de s'en sortir.

Les baroudeuses d’aujourd’hui prennent le pouvoir, décident d’où et comment elles veulent voyager. Elles inspirent, s’émancipent, laissent tomber leur charge mentale et vivent leur vie pleinement sans qu’un homme leur dise quoi faire ou comment le faire. Les baroudeuses d'aujourd'hui ce sont toutes ces femmes qui décident de voyager, ces femmes dont vous faites peut-être partie et qui n’ont rien à envier à Indiana Jones ou Lara Croft. Ces femmes comme Patricia.

Nous sommes sur la bonne voie, la femme reprend ses droits, sa place est reconsidérée. Ce sont ces petits pas qui en formeront un grand, alors pour aujourd’hui mais aussi pour toutes les générations futures continuons de nous émanciper, pour que les jeunes filles de demain n’aient même pas à se poser la question d’où ou comment voyager. 

Pour que nous n’ayons plus à nous demander si nous serons en sécurité ou non. 

Soyons libres d’être qui nous voulons, ce baroudeur, cet aventurier et d’aller où nous le souhaitons sans nous questionner.

AVENTURE| MODE DE VIE| VOYAGE
Vous aimez cet article ? Partagez le :

Articles de la même autrice

Articles suggérés

Retour au blog