Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

La voyageuse, pourquoi avoir choisi d'être une société ?

Christina B. - 29-08-2019

Choisir de créer une société plutôt qu’une association à but non lucratif pour La Voyageuse, c’est un choix assumé et longuement réfléchi. On peut penser que le modèle associatif nous permet de porter plus facilement - et avec plus de crédibilité - nos valeurs d’entraide et de solidarité. Vraiment ?

En réalité, démarrer La Voyageuse en tant que société m’a semblé une évidence… pour de nombreuses raisons :

SE PROPULSER À L’INTERNATIONAL La Voyageuse a pour objectif de devenir rapidement internationale afin de permettre aux femmes du monde entier de voyager solo en sécurité. Changer d’échelle, c’est cette capacité à passer rapidement d’un niveau national à un niveau mondial. Construire un tel réseau demande des ressources. Le maintenir, tout autant. Une société peut faire rentrer des investisseurs pour obtenir la force financière nécessaire. Ces investisseurs sont bien sûr motivés par un potentiel bénéfice, mais ils choisissent surtout de parier sur un projet en lequel ils croient, avec des valeurs qu’ils partagent. À nous de choisir les bonnes personnes pour nous soutenir dans cette aventure. Et ces personnes, ce sont peut-être nos utilisatrices… Que pensez-vous de mettre en place un crowdfunding de capital pour vous permettre d’investir dans La Voyageuse ? S’ouvrir ainsi à toute la communauté.

CONTRÔLE ET RAPIDITÉ Qui dit association dit bureaux, effectifs, assemblées, prises de décisions interminables… Un fonctionnement bien inadapté à la vitesse du numérique. Dans une startup, en revanche, il faut être extrêmement réactif. Mais surtout, en possédant la majorité des parts de la société, j’en garde le contrôle. En tant que femme, voyageuse solo tout comme vous, je suis garante du respect des valeurs portées par ce projet. Ce n’est pas tout : je suis aussi une directrice commerciale habituée à négocier avec des hommes d’affaires. Ne vous en faites pas les filles ! Je tiens la barre et garde le cap pour vous faire honneur.

UN BÉNÉFICE ASSUMÉ Mon objectif premier reste l’émancipation des femmes. Pour faire bouger les lignes sur un tel sujet, des moyens sont nécessaires. Agir, réaliser des actions a un coût. Si La Voyageuse se développe tel que je l’imagine, elle pourrait devenir une vraie licorne française et générer du profit. Le mettre à disposition d’un monde plus juste, c’est mon souhait. Un monde où les femmes peuvent toutes vivre libres et à l’égal des hommes, grâce à des actions concrètes et en finançant des associations impliquées : de cela, je serais fière.

NE VENDONS PAS LA PEAU DE L’OURS Pour l’instant, La Voyageuse n’en est qu’à ses débuts. Le soutien de notre communauté nous est précieux : sans elle, rien ne serait possible. L’année à venir sera décisive !

inspiration

Retour au blog