Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Mon 1er voyage solo... à 60 ans ! (partie 1)

Anne-marie B. - 19-04-2019

Comment vient un jour l’envie de randonner seule?

Je m’appelle Anne-Marie, j’ai 63 ans. A la retraite depuis 7 ans, l’envie de partir seule à l’aventure m’est venue il y a 4 ans. J’ai exercé le métier d’infirmière en milieu hospitalier durant toute ma vie professionnelle…

Lors du choix d’orientation en classe de 3ème, j’avais alors fièrement annoncé que je voulais être “ Infirmière sur un bateau”. Originaire de la Manche, j’allais souvent à Cherbourg avec mes parents, voir arriver les paquebots dans le port.

La visite du Queen Elisabeth avec un ami de mes parents a certainement contribuer à faire naître en moi des envies de voyage. Il en fût autrement, mais j’ai pu exercer...à terre, mon métier avec passion.

L’année de mes 21 ans,un été, j’ai eu l’occasion de partir. Une petite annonce accrochée à un voilier dans le port de st Malo avait retenu mon attention. On recherchait quelqu’un pour faire la cuisine et s’occuper de 2 enfants durant une croisière de 3 mois. Le Rêve !

Le jeune couple a tout de suite retenu ma candidature du fait que j’étais infirmière et bien que je n’avais jamais navigué. Accord conclu, j’aurais du partir et réaliser le rêve de mes 15 ans mais le trafic sur la route en plein été ( il me fallait bien récupérer quelques affaires) m’a fait arriver trop tard et manquer le départ. La marée n’attend pas ! Quelle insouciance ! Je serais partie, sans prévenir ma famille, mon travail, ma propriétaire, abandonnant ma voiture neuve sur le parking du port.

Si je n’ai pas réalisé ce rêve, la vie m’a gâtée autrement d’un époux et de 2 supers garçons, de chiens sympas. J’ai essayé de vivre pleinement et avec joie ma vie. Mon métier m’a permis d’exister, de me sentir utile, de trouver ma place : Un métier pas toujours facile mais très enrichissant sur la nature humaine. Tout ce que l’on fait dans la vie, les petites comme les grandes choses, les rencontres, une promenade près de chez soi, un travail prendra la dimension qu’on veut bien lui donner. Tout dépendra de l’âme du coeur, de l’envie qu’on y mettra…

La beauté apparait à qui sait regarder.

Nul besoin d’aller au bout du monde. C’est formidable de pouvoir le faire. Je l’ai fais mais là, juste à côté de chez moi, je me suis trouvée, par mes randonnées solitaires, deux semaines, tous les étés, le long des côtes bretonnes.

adventure

budget

inspiration

conseil et astuces

voyage

Retour au blog