Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Mon 1er voyage solo... à 60 ans ! (partie 2)

Anne-marie B. - 19-04-2019

Qui suis-je?

Une femme simple, certainement très sensible, tournée vers les autres, ma famille en première ligne, mais aussi tous les patients dont j’ai eu soins; toutes les rencontres plus enrichissantes les unes que les autres qui vous font réfléchir, avancer dans la vie…

Ce que j’aime c’est la simplicité, le naturel, la spontanéité,la générosité. Je fuis le superflu, le protocole, les préjugés, les gens compliqués et tout ce qui peux me peser dans la vie. En fait, j’essai !

Je pense être généreuse et attentive aux autres. Cela dit, à force de donner beaucoup, jeunesse passée, j’ai ressenti une certaine fatigue, lassitude. Comme une envie que l’on prenne plus soin de moi et comme on dit que l’on ai “ jamais mieux servi que par sois-même…” , je me suis que prendre un peu de distance avec mon quotidien me ferait certainement du bien. Partir, m’accorder du temps rien que pour moi, être totalement libre de corps et d’esprit.

J’ai voyagé en France, à l’étranger avec mon mari et mes 2 fistons et j’en garde de merveilleux souvenirs. Club vacances, circuits n’ont été que plaisir.

Ce que j’ai découvert en voyageant seule est de tout autre nature. Je traîne, depuis mon enfance, un certain manque de confiance en moi et j’ai souvent tendance à me sous-estimer ; mais en contrepartie, j’ai une volonté de fer et suis persévérante. Ce qui me permet de compenser en voyageant seule , étape par étape, rencontre après rencontre, j’ai ressenti une force physique et mentale; une plénitude, une sérénité extraordinaire, insoupçonnée. Cette confiance en moi qui m’a tant manqué, je la touchais du doigt, enfin.

En partant seule à 60 ans, je savais que j’étais en quête de quelque chose de bien personnelle, pas très défini, mais je me doutais bien que cela en valait le coup. En partant seule à 60 ans, je ne cherchais pas à prouver quoi que ce soit, à qui que ce soit, ni à faire une performance sportive. C’était juste être en accord avec moi-même, trouver la paix intérieur.

Je suis partie une fois avec une amie que j’aime beaucoup. Ce fut une expérience particulière. Cela m’a permis de mieux me connaître, de savoir ce que je voulais et aussi ce que je ne voulais pas, à savoir dépendre de quelqu’un d’autre. Ma liberté s’en trouvait réduite, les rencontres totalement différentes et pas aussi intenses. Ces heures de solitude me font l’effet d’une grande toilette. La tête se vide, le corps se renforce. On se sent bien... légère.

adventure

budget

inspiration

voyage

Retour au blog