Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai voyagé d'ouest en est en solo au mexique!

Adélie - 20-12-2019

Pour vous mettre dans le contexte brièvement, le voyage en solo pour moi a toujours été une source d’inspiration, de découverte de soi et d’ouverture d’esprit que j’ai eu la chance d’expérimenté depuis l’âge de 22ans, en commençant par l’Australie où j’y ai vécu pendant 1 an. De là, la proximité de ce pays vers l’Asie et L’Océanie m’avaient rendue encore plus curieuse que je ne le croyais. C’est là que mon avenir de voyageuse en solo se dessinait en débutant par le voyage de mes envies, les Philippines. Ce deuxième voyage en solo s’est définit par être l’un des plus beaux voyages et souvenirs de ma vie. J’avais tout juste 23 ans et ce n’était que le début. A partir de là, il s’en est découlé 2 puis 3 et soudain 5 voyages en solo qui m’ont apporté une vraie leçon de vie et d’accomplissement de moi même. Je ne pouvais plus m’arrêter, la solitude ne m’effrayait plus, la distance ne m’importait plus et j’avais confiance en l’inconnu.

Vivant au Canada dès à présent, un de mes voyages idylliques n’était plus qu’à seulement 6h de vol de chez moi. Le Mexique ! Bon, je n’avais encore jamais voyagé en Amérique centrale et l’opportunité s’offrait à moi. Mais pour être tout a fait honnête, cette fois-ci, j’avais des appréhensions concernant les lieux fréquentés par les cartels dans certaines régions. Mais tout en restant attentive et avertie, ma curiosité et mon envie de découvrir venaient à l’encontre des non-dits, articles et rumeurs négatifs que j’avais trouvé ( pour mon grand malheur) qu’être une voyageuse en solo au Mexique. Pour le coup, je me sentais bien seule dans mon idée de ce voyage. Mais je me disais constamment, « si je ne me lance pas, je ne saurais jamais et je le regretterais. » Il ne m’a pas fallu longtemps pour prendre mon courage à deux mains et de me lancer..

Je ne savais plus à qui devais-je faire confiance entre ceux qui connaissaient le coin parfaitement et me conseillé un taxi local (bien moins cher mais plus dangereux) ou bien Uber qui a été mon 1er choix sans hésiter pour la sécurité du prix proposé et de la confiance que je leur accordé pour toute ces années de services à l’étranger (Philippines, Bali, Australie, Singapour, et j’en passe...)

Je me trouvais donc à Guadalajara, capitale de l’état de Jalisco où je séjournais dans une auberge de jeunesse en plein cœur du centre ville qui m’autorisais à vadrouiller facilement pour mes 4 premiers jours au Mexique. A noter : Je me trouvais dans l’un des états parmi les moins sécurisants du pays d’après mes sources donc à l’approche de la nuit, il m’était conseillé de rentrer à l’auberge (chose faite…) J’avais donc choisis de découvrir le festival tant populaire au Mexique : El Dia de los Muertos accompagné d’un guide natif de Guadalajara. Mon but n’était pas de me promener dans les cimetières et de faire amis-amis avec les défunts NON ! El Dia de los Muertos avait le pouvoir de me rappeler la nature éphémère de notre existence et apprendre la mort à la vision de la culture mexicaine. Mais au lieu de ça, j’ai encore plus appris sur la vie et comment la vivre. Encore une chose que je n’aurais surement pas connue ailleurs, c’est bien sur la découverte de la Tequila dans sa ville de naissance à TEQUILA, à 2h de route de Guadalajara que j’avais pu réserver depuis mon Auberge de jeunesse. Un premier bilan sur mes 4 premiers jours au Mexique inoubliable malgré la pression de devoir rentrer tôt le soir !

Il ne me manquait plus que la région du Yucatan, la région la plus sécurisante du Mexique pour y découvrir un peu plus sur la culture Maya. Et tout à coup, je pouvais me promener seule le soir, vadrouiller et parler autour de moi sans que l’on me dévisage. Je séjournais cette fois dans une très authentique Haciendas proche du cœur de la jolie ville coloniale de Merida, capitale du Yucatan et mon point de départ pour les nombreuses excursions que j’avais soigneusement préparé avec un seul but en tête : Organiser mes « Day tour » en sortant des sentiers battus des lieux trop touristique comme par exemple Tulum, Cancun ou bien Las Islas Mujeres : à commencer par Las Coloradas. Petit paradis rose et bleu turquoise à 3h de route de Merida plongé dans un parc national naturel dont je suis certaine que la plupart d’entre vous, ne connaissez pas jusqu’à lors... Ce jour là, nous n’étions d’ailleurs seulement 2 à faire cette excursion… Coïncidence ?

Fatiguée de mes journées, je ne m’arrêtais jamais surtout le soir, à découvrir de superbes restaurants de la ville où je pouvais manger comme une reine des plats atypiques et gambader dans les jolies ruelles de Merida tout en me plongeant dans la culture mi-Mexicaine/mi-Maya pour le reste de mes journées. Bon, je ne pouvais pas quitter le Mexique sans avoir vu l’un des 7 merveilles du nouveau monde : Le Chichen Itza et El templo de Kukultan. Une journée remplie m’attendait la veille de mon retour au Canada et des 10°... Je l’a débutais par la découverte d’ El pueblo Magicos soit la ville tout en Jaune puis par la baignade dans une fabuleuse Cenote avant de me plonger réellement dans la culture maya vers le Chichen Itza : Très touristique et plutôt déçue de ce lieu trop fréquenté par les locaux et leurs stands à souvenirs et une entrée dans le lieu d’une valeur de 50€ sans compter une taxe à acheter en addition et puisque je transporter ma Go pro, je devais également y rajouter 10€ de plus pour l’utiliser… Ca sentait le Tourisme de masse à plein nez… Mon excursion de la journée se termina finalement en beauté dans la ville de Valladolid où j’avais pu visiter le musée du chocolat Maya (Un tout autre gout à tester) avant de revenir vers Merida. Une chose que je retiens de ce voyage en solo au Mexique, c’est que comme dans la majorité de mes voyages, il m’arrivais toujours quelque chose d’inattendu, souvent out of my control !

Pour cet énième voyage en solo, j’en garde l’une des meilleures expérience de ma vie. J'ai pris un risque et il en est devenu mon meilleur allié. Je n’ai eu aucune mésaventures comme l'avait pourtant " prévu " d'après mes sources pour un femme en solitaire dans un pays dit " trop dangereux". Je suis maintenant plus que ravie d'avoir découvert la gentillesse et la bienveillance des Mexicains. Je n’oublierais et ne regretterais jamais d’avoir pris ce risque de voyager seule au Mexique. ☺ Il faut toujours suivre son instinct et franchir le pas… Quant à moi, je suis devenue riche de ces voyages. Le plus beau des cadeaux.

J’espère avoir inspiré la plupart d'entre vous qui hésité à partir en solo. Je n'ai qu'un seul conseil: Ne vous fiez jamais aux rumeurs ou de se que l'on peut entendre autour. Fiez vous à VOUS! À bientôt pour de prochaines aventures en solo !

voyage

aventure

inspiration

Retour au blog